Jean-Aimé Toupane, coach des Bleues : « C’est rassurant d’évoluer à Belgrade plutôt que d’aller à l‘autre bout du monde »

Clément Carton
0

L’équipe de France féminine de Jean-Aimé Toupane a évité le pire en héritant d’un tournoi qualificatif à la Coupe du Monde 2022 à Belgrade (Serbie) plutôt qu’au Japon ou aux Etats-Unis en plein milieu de la saison, en février prochain.

Mardi matin, le tirage au sort a dispatché les quatre groupes et seize équipes qui se disputeront les douze billets qualificatifs pour la Coupe du Monde 2022 lors d’un tournoi en février prochain. L’équipe de France évoluera dans le groupe B face à la Chine, le Nigeria et le Mali, dans le tournoi de Belgrade. Et ainsi évite un voyage au Japon ou aux Etats-Unis, où se joueront deux autres de ces tournois qualificatifs, au coeur de la saison de Ligue Féminine notamment.

« Dans un premier temps, c’est rassurant d’évoluer à Belgrade plutôt que d’aller à l‘autre bout du monde, confie l’entraîneur de l’Equipe de France féminine Jean-Aimé Toupane dans un communiqué. Mais cela n’empêche pas qu’il faudra gagner les matches, tout simplement. Notre défaite en Ukraine début novembre doit nous rappeler qu’aucune rencontre n’est facile au plus haut niveau international. Nous aborderons cette qualification avec beaucoup de détermination face à des équipes aux styles très différents, même si deux équipes africaines sont dans notre groupe. Nous avons eu l’occasion de mettre un certain nombre de choses en place avec les joueuses et nous allons bénéficier d’une semaine de préparation avant le début de ce tournoi de qualification. » 

Le même constat est dressé par Jacques Commères, directeur de la performance et des équipes de France.

« Nous attendions avec impatience ce tirage au sort afin de préparer dans les meilleures conditions le déplacement de l’équipe de France, potentiellement avec un voyage particulièrement long. Evoluer à Belgrade nous permet d’éviter la gestion toujours délicate du décalage horaire. Le Nigeria est une équipe particulièrement dangereuse que nous avons affrontée récemment lors des Jeux Olympiques. Malgré l’émergence du Japon, la Chine reste une référence du basket asiatique et une équipe toujours présente sur la scène internationale. Enfin, le Mali a obtenu de remarquables résultats chez les jeunes en atteignant les demi-finales de la dernière Coupe du Monde U19. »

L’ambition reste une sixième qualification de suite au Mondial, une réelle performance au meilleur niveau international.

« L’Equipe de France nourrit des ambitions fortes, nous l’avons répété à plusieurs reprises, et ce rendez-vous de février est particulièrement important, accorde Alain Contensoux, directeur technique national. Les Bleues ont participé aux cinq dernières éditions de la Coupe du Monde, se qualifiant à chaque fois pour les quarts de finale. Notre volonté est de maintenir cette constance au plus haut niveau et d’aller encore plus loin dans la performance. Le calendrier sera resserré et l’adversité forte mais nous avons confiance en notre capacité à répondre aux attentes qui accompagnent une équipe double médaillée l’été dernier. » 

Photo : Jean-Aimé Toupane (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019