U21 en Europe : la Ligue Adriatique au sommet, comme d’habitude

Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps : comme lors des trois précédentes éditions de notre dossier sur la place des U21 en Europe, la Ligue Adriatique se positionne haut la main comme le championnat européen le plus ouvert aux jeunes joueurs. Et cela avec un niveau de performances en augmentation constante, à quelques rares exceptions près.

Pour la quatrième année consécutive, BasketEurope vous propose un dossier complet sur la place qu’occupent les U21 dans les principales compétitions européennes. Aujourd’hui, nous continuons notre analyse par un championnat national « mineur », en suivant l’ordre alphabétique.

Comme chaque année, ce dossier est exclusivement réservé à nos abonnés et il est toujours temps de faire partie de ce cercle de privilégiés qui s’agrandit d’année en année. C’est ICI.

L’AdmiralBet ABA League, plus connue dans nos contrées comme la Ligue Adriatique, ne change pas une recette qui gagne : de nombreux jeunes joueurs passant beaucoup de temps sur le parquet et se montrant très talentueux, avec un rendement sans équivalent en Europe.

Si la Ligue Adriatique n’est pas forcément le championnat où le plus de U21 entrent au moins une fois en jeu, devancée par la Turquie (63) et la France (61), ces jeunes joueurs sont de loin les plus performants d’Europe, un constat qui s’accroît lorsque l’on s’intéresse aux jeunes bénéficiant de responsabilités et encore plus à ceux du cinq majeur U21.

Dalibor Ilic – Igokea (photo Igokea mtel – Marija Vuruna)

Sans concurrence réelle ces dernières saisons, la Ligue Adriatique creuse encore un peu plus l’écart cette année, avec des chiffres en hausse sur pratiquement tous les critères, comme le montre le tableau ci-dessous. Un nombre de joueurs entrés en jeu et responsabilisés explosés, une évaluation encore jamais atteinte, une moyenne de points en hausse pour les jeunes responsabilisés. Il n’y a guère que la moyenne de points des U21 entrés en jeu et le rendement du cinq majeur qui soient en retrait de statistiques des saisons précédentes. La première « baisse » (d’un « énorme » 0,1 point de moyenne…) tient logiquement au fait qu’un plus grand nombre de joueurs – dont certains n’ont passé que 2 minutes sur le parquet – implique une plus grande dilution des performances et donc, normalement, une baisse du rendement global. Quant à la baisse, toute relative, du rendement du cinq majeur, elle s’explique par la présence la saison passée de la doublette intérieure du Mega Basket, Filip Petrusev et Marko Simonovic, aux performances étincelantes : même avec des U21 très prometteurs dans le cinq majeur U21 de cette saison, les moyennes sont donc forcément un peu moins impressionnantes.

Mais cela n’empêche en rien la Ligue Adriatique de devancer largement tous les autres grands championnats du continent.

Les U21 en Ligue Adriatique sur les quatre dernières saisons

 Joueurs entrés en jeu  Joueurs responsabilisésCinq majeur  
 NombreMinutesPointsEvaluationNombreMinutesPointsEvaluationMatchsMinutesPointsEvaluation
21-226012,234,684,593716,286,566,8524,6024,9412,4015,86
20-214611,804,283,693115,875,885,3714,0027,0014,6216,34
19-203011,333,993,171915,485,495,0220,4024,7011,5812,50
18-194412,414,694,263215,075,715,1522,224,211,5811,2

Un constat qui prend toute son ampleur lorsqu’on consulte le tableau ci-dessous : en dehors du nombre de U21 entrés en jeu, comme nous l’avons vu, la Ligue Adriatique truste toutes les places de numéro 1.

Karlo Matkovic – Mega Mozzart (photo Mega Mozzart – Ivica Veselinov)

Le classement de la Ligue Adriatique face aux autres grands championnats en 2021-22

Total   Responsabilisés Cinq majeur
NombreMinutesPointsEvaluationNombreMinutesPointsEvaluationMinutesPointsEvaluation
31111111111

Il en va de même lorsqu’on regarde le tableau des joueurs responsabilisés et de leur rendement : 9 joueurs à plus de 20 minutes, 5 à plus de 10 points par match, 8 à plus de 10 d’évaluation, la messe est dite.

Le rendement des U21 responsabilisés

Nbr Resp+10mnClst+20mnClst+10 ptClst+5 ptClst+10 evClst+5 evClst
32321915124181241

Continuons sur le pourcentage de U21 responsabilisés parmi ceux entrés au moins une fois en jeu. Surprise ! La Ligue Adriatique est première sur ce critère ! Avec un colossal 61,7 % de proportion de jeunes ayant du temps de jeu. Il ne faut pas chercher plus loin le bon rendement des U21 de Ligue Adriatique : leur nombre et leur temps de jeu.

Marko Pecarski – Borac (photo Split – Ivica Cavka)

Le pourcentage de joueurs responsabilisés

Nombre jtNbr res%Clst jtClst R¨Clst %
603761,7%311

La question de déterminer le « vainqueur » de notre comparatif n’a pas pris longtemps à être résolue. Globalement, la Ligue Adriatique propose un rendement global au moins deux fois supérieur à son premier poursuivant, notre Betclic Élite nationale. Comme d’habitude, il y a la Ligue Adriatique et les autres.

Le classement général de la Ligue Adriatique

JouentRendementGlobalClst
1111

L’historique du classement de la Ligue Adriatique

18-1919-2020-2121-22
1111

Le cinq majeur

12,4 points et 15,86 d’évaluation de moyenne, le cinq majeur U21 de Ligue Adriatique de cette saison impressionne, évidemment. Pour autant, il reste en retrait de celui de la saison passée (14,62 points et 16,34 d’évaluation, principalement parce que Filip Petrusev et Marko Simonovic, alors tous deux au Mega Soccerbet, écrasaient la compétition, toutes catégories d’âge confondues. Cette saison, Filip Petrusev a décroché le titre de MVP U21 en BSL turque alors que Marko Simonovic peinait outre-Atlantique (9 matchs avec les Chicago Bulls pour 1,1 point et 1,4 évaluation, ainsi que 27 matchs en G-League aux Windy City Bulls pour 17,1 points, 10,0 rebonds, 22,0 d’évaluation). Pour leur part, Mateo Dreznjak (1999) et Roko Prkacin (2002, nominé par la Ligue Adriatique dans les meilleurs U20 du championnat) jouent toujours au Cibona Zagreb, le premier avec des performances en baisse (9,0 points et 7,8 d’évaluation cette saison contre 13,4 points et 11,6 d’évaluation la saison passée) tout comme le second dans une moindre mesure (9,1 points et 9,9 d’évaluation en 2021-22 contre 12,6 points et 11,9 d’évaluation l’année dernière). Enfin, Marko Pecarski (7,3 pointst et 10,0 d’évaluation l’an dernier avec le FMP Belgrade) intègre une nouvelle fois le cinq majeur U21 de Ligue Adriatique, avec des stats en sérieuse hausse.

Nikola Jovic – Mega Mozzzart (photo Mega Mozzart – Dragana Stjepanovic)

Leurs remplaçants, pour leur part, ont réalisé de sérieux progrès par rapport à la saison dernière, où ils évoluaient dans leur club actuel (à l’exception de Kenan Kamenjas, comme nous le verrons plus loin). Dalibor Ilic valait 7,0 points, 4,4 rebonds et 8,4 d’évaluation et Karlo Maktovic 6,1 points, 3,3 rebonds et 6,3 d’évaluation alors que le cas du phénomène Nikola Jovic est évoqué plus bas.

Le cinq majeur U21 de Ligue Adriatique

JoueurPosteClubNationalitéAnnée naissanceMatchsMinutesPointsEvaluation
Kenan Kamenjas5SC DerbyBosnie20002627,114,321,0
Dalibor Ilic4IgokeaBosnie20002225,412,217,3
Marko Pecarski5BoracSerbie20002523,612,214,6
Nikola Jovic3Mega BasketSerbie20032527,211,712,7
Karlo Matkovic5Mega BasketBosnie20012521,411,613,7
         
  Moyenne 2000,8024,6024,9412,4015,86

Les MVP

Deux joueurs se dégagent de ce cinq majeur, que nous avons choisi de ne pas départager, Kenan Kamenjas et Nikola Jovic, le premier pour ses performances au-dessus du lot, le second par son rendement pour un joueur né en 2003.

Kenan Kamenjas (SC Derby, Bosnie-Herzégovine, 2000, 2,07 m, pivot)

Statistiques : 14,3 points (64,6 % à deux-points, 14,3 % à trois-points), 8,4 rebonds, 2,0 passes en 27 minutes pour 21,0 d’évaluation en 26 rencontres

Kenan Kamenjas – SC Derby (photo SC Derby)

Le grand Bosnien n’en finit plus de séduire. Déjà MVP de la D2 de Ligue Adriatique la saison dernière avec les Spars de Sarajevo (19,0 points (67,9 % à deux-points, 0/1 à trois-points), 10,4 rebonds, 1,9 passe en 32 minutes pour 262d’évaluation en 18 rencontres), il rempile cette saison à l’étage supérieur avec les Studenski de Podgorica (Monténégro), connus également sous le nom de SC Derby. Et ses statistiques n’ont guère pâti du passage à un meilleur niveau. Ce qui lui a valu d’être nommé dans le cinq majeur de la Ligue Adriatique. Des progrès constants pour un joueur qui vient juste de fêter ses 22 ans (le 17 janvier)

Nikola Jovic (Mega Mozzart, Serbie, 2003, 2,08 m, ailier)

Statistiques : 11,7 points (50,0 % à deux-points, 35,6 % à trois-points), 4,4 rebonds, 3,4 passes en 27 minutes pour 12,7 d’évaluation en 25 rencontres

Il est considéré comme l’un des principaux prospects du continent européen. Et il justifie cette appréciation par des performances haut de gamme pour un joueur de son âge, ce qui lui a du reste valu d’être nommé « Top Prospect 2021-22 » de Ligue Adriatique, devant Karlo Matkovic et Roko Prkacin (la Ligue Adriatique prenant en compte les joueurs nés en 2001 et après). Déjà tout à fait à l’aise au plus haut niveau de son championnat multi-national, le Serbe né à Leicester (Royaume-Uni) a prouvé qu’il n’avait plus rien à faire dans le championnat U19 de la Ligue Adriatique : en 2 matchs, il a produit  19,0 points (61,9 % à deux-points, 13,3 % à trois-points), 8,0 rebonds, 6,0 passes pour 20,5 d’évaluation en 38 minutes en se montrant un tantinet gourmand : 18 tirs par match…

Cela étant, si l’on s’en tient au strict critère des statistiques, l’interminable ailier est légèrement en baisse cette saison par rapport à la précédente. En Ligue Adriatique, en 4 matchs, il valait 11,8 points (71,4 % à deux-points, 40,0 % à trois-points), 5,5 rebonds, 1,0 passe pour 15,8 d’évaluation en 24 minutes et en 3 matchs avec les U19 19,0 points (50,0 % à deux-points, 28,6 % à trois-points), 11,0 rebonds, 2,7 passes pour 25,0 d’évaluation en 32 minutes. Mais il a gagné en connaissance et lecture de jeu ainsi qu’en polyvalence ce qu’il a « perdu » en termes de points ou d’évaluation. Il va se présenter à la draft NBA à la fin de cette saison, avec de bonnes chances d’être choisi dans les 15 premiers. Son talent a tapé dans l’œil de nombreux observateurs…

Qu’est devenu le MVP 2020-21 ?

Filip Petrusev (Anadolu Efes, Serbie, 2000, 2,11 m, pivot)

Statistiques : 15,2 points (70,4 % à deux-points, 16,7 % à trois-points), 6,2 rebonds, 1,0 passe en 23 minutes pour 19,2 d’évaluation en 13 rencontres

Après une distinction de MVP U21 de Ligue Adriatique, Filip Petrusev a récidivé avec l’Anadolu Efes en Turquie. Mais s’il se montre brillant dans le championnat local, il n’a guère brillé en Euroleague, coach Ergin Ataman faisant de moins en moins appel à lui au fil de la saison en raison, semble-t-il, d’un manque d’implication défensif.

En conclusion

Au top et faisant toujours mieux, la Ligue Adriatique reste la meilleure compétition européenne pour les jeunes joueurs. Et l’on ne voit aucune raison que cela change, surtout lorsqu’on scrute l’incroyable réservoir des pays de l’ex-Yougoslavie.

Prochain championnat étudié : la D2 de Ligue Adriatique.

Pour retrouver l’article introductif de ce dossier, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la BBL allemande, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la Premijer Liga croate, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la Liga ACB espagnole, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la Betclic Élite française, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur l’Esake grecque, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la Winners League israélienne, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la Lega Basket Serie A italienne, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la LKL lituanienne, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la KLS serbe, c’est ICI

Pour retrouver l’article sur la BSL turque, c’est ICI

Photo d’ouverture : Nikola Jovic – Mega Mozzart (photo Mega Mozzart – Dragana Stjepanovic), Dalibor Ilic – Igokea  (photo Igokea mtel – Marija Vuruna), Kenan Kamenjas – SC Derby (photo SC Derby) / Montage : Basket Europe

x

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019