L’équipe de France féminine en démonstration pour lancer sa préparation contre la Bosnie

Pour son premier match officiel depuis février 2022, l’équipe de France féminine a écrasé la Bosnie-Herzégovine ce dimanche après-midi au Palais des Sports de Marseille, devant 4 000 spectateurs, en préparation à la Coupe du monde (87-52).

Cela faisait 42 ans que Marseille n’avait pas vu l’équipe de France. Dimanche après-midi, la cité phocéenne a fêté ce retour avec une large victoire pour lancer la préparation des Bleues. Contre une équipe de Bosnie-Herzégovine privée notamment de sa star naturalisée, Jonquel Jones, l’équipe revisitée de Jean-Aimé Toupane – sans les WNBAers Marine Johannès, Iliana Rupert et Gabby Williams et sans Sandrine Gruda, Lisa Berkani, Sara Chevaugeon, Caroline Heriaud, Marie-Eve Paget, préservées – n’a pas fait dans le détail.

Après une fenêtre mitigée en février dernier, le sélectionneur souhaitait voir des progrès dans l’état d’esprit et la défense : il a été servi. Les efforts défensifs de Kendra Chery et offensifs de Marine Fauthoux mettaient les Bleues sur la voie (13-7, 4e). C’est ensuite le secteur intérieur, tant Marième Badiane qu’Helena Ciak ou Ana Tadic, qui fut mis en valeur (25-9, 8e). Marie Pardon et Assitan Koné, dont il s’agissait de leur première sélection – comme Pauline Astier -, inscrivaient déjà leurs premiers points en fin de premier quart-temps (32-14).

Dans le deuxième acte, l’équipe de France était moins récompensée par son adresse mais affichait un joli ratio passes décisives – pertes de balles (14 offrandes, dont 6 pour Marie Pardon, pour 7 ballons perdus à la pause). Surtout, sa supériorité défensive lui faisait rentrer au vestiaire avec – déjà – un beau matelas (52-24).

Une deuxième mi-temps sérieuse

En deuxième mi-temps, Jean-Aimé Toupane a insisté sur la défense et ses joueuses ont maintenu un certain sérieux dans le troisième, tout en conservant leur intensité offensive (74-37). Comme la veille en match d’entraînement, les Bosniennes n’ont pas eu l’opportunité de corriger le tir, même si elles ont eu un regain d’énergie dans les cinq dernières minutes… Ce qui n’a pas manqué de mettre le sélectionneur tricolore en rogne.

Malgré tout, retenons de ce début de préparation que les 12 joueuses tricolores ont partagé le temps de jeu – et ont toutes marqué, sauf Sarah Michel – et que, même privée de ses joueuses majeures, l’équipe de France a affiché un bel état d’esprit collectif. Il faut souligner l’excellence de Marine Fauthoux à la baguette (15 points à 7/10 aux tirs, 6 passes décisives), la belle première de Marie Pardon (3 points, 8 passes, 2 interceptions) ou l’efficacité d’Alexia Chartereau (12 points, 10 rebonds) et de Marième Badiane à l’intérieur (10 points, 3 rebonds).

La route est encore longue avant la Coupe du monde en Australie (22 septembre – 1er octobre). La préparation se poursuivra dans une dizaine de jours avec une double confrontation contre la Belgique vendredi 2 (20h15) et dimanche 4 septembre (15h45), deux rencontres à suivre sur les antennes de BeIN Sports.

Boxscore Equipe de France féminine – Bosnie-Herzégovine

Photo : Marine Fauthoux – Equipe de France féminine (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019