Sergio Scariolo, quatre fois médaillé d’or à l’EuroBasket : « C’est la force collective qui permet d’atteindre le succès »

Ce dimanche soir, l’Espagne a remporté son quatrième titre européen en battant la France, 88-76. La Roja ne partait pas favorite de l’édition 2022 mais a créé la surprise en produisant un jeu collectif royal tout au long de la compétition.

La victoire finale pour l’équipe d’Espagne, il fallait être audacieux pour la pronostiquer avant le début de l’EuroBasket. Les champions du monde 2019 sont de nouveau sacrés sur la scène internationale. Une surprise ? Pas pour Willy Hernangomez, MVP de l’EuroBasket, qui assure pourtant que « la confiance a toujours été présente » et ajoute :

« C’est difficile à expliquer avec des mots. Je suis très fier de mes coéquipiers, de mon staff d’entraîneurs et de toute la fédération espagnole, de haut en bas. Nous avons mérité cette médaille, cette médaille d’or, en raison de la façon dont nous nous sommes préparés depuis le début, de la façon dont nous avons grandi pendant le tournoi. C’est génial. »

Son frère, Juancho Hernángomez, a été le héros de la finale avec 27 points (7 trois-points marqués). Il remporte le titre du MVP de la rencontre. Son coéquipier à la mène, Lorenzo Brown, a quant à lui réalisé un record de passes décisives dans une finale de l’EuroBasket avec 11 caviars. En conférence de presse, les joueurs n’ont pas pu s’empêcher de faire une visite surprise au coach Sergio Scariolo et à Willy Hernangomez.

¡ La Familia español !

Après la victoire, le sélectionneur Sergio Scariolo est revenu sur les sacrifices individuels qui doivent exister pour atteindre un tel objectif. Il s’agit de la 10e médaille en 11 participations à l’EuroBasket pour l’Espagne. Et, à titre personnel, son quatrième trophée de champion d’Europe (2009, 2011, 2015, et 2022).

« Dans les compétitions, il y a les individualités qui font la différence mais c’est la force collective qui multiplie la valeur de chaque joueur et qui permet le succès d’une équipe, de sa disponibilité au travail. C’était notre plus. Je ne pense pas spécialement que ce soit difficile à mettre en place. C’est plutôt de réaliser cela sur les différentes générations car cela dépend aussi de chaque personnalité. Il faut que chaque joueur trouve son rôle, que chacun respecte l’équipe et sa place au sein d’elle même s’il joue moins qu’en club. C’est peut-être cette difficulté « personnelle » qui existe dans la gestion d’un collectif. Pour le reste, il faut juste jouer au basketball. »

Sur les réseaux sociaux, les Espagnols ont été félicités par tous les grands acteurs du basket-ball de leur pays. Un message résonne plus qu’aucun autre, celui du chef de file de toute une génération, Pau Gasol :

De notre envoyé spécial à Berlin (Allemagne).

Photo : Espagne (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019