Marina Maljkovic, coach de la Serbie : « Nous ne sommes pas encore l’une des meilleures équipes d’Europe ou du monde »

La coach de la Serbie, Marina Maljković, s’est dite très satisfaite de la victoire de son équipe contre la France (68-62), ce qui lui a permis de prendre la 3e place du groupe.

« Nous voulions montrer de la fierté, montrer que nous construisons ici une équipe sérieuse. Elle est encore loin d’être l’une des meilleures équipes d’Europe ou du monde, mais elle avance dans cette direction. Chaque équipe qui vient de Serbie, quel que soit son âge ou sa qualité, doit simplement viser la victoire. Notre travail est de gagner. On ne voit absolument rien d’autre. Notre objectif principal est de toujours gagner, que ce soit des matchs amicaux ou des matchs qui n’ont pas un résultat important, parce que si vous construisez un tel esprit d’équipe, alors ça dure, alors l’équipe est plus forte. Il y a toujours cette soif de gagner. Après tout, lorsque vous essayez de calculer, à un moment donné, vous échouerez. Et c’est la fin de l’histoire. Je crois que nous avons maintenant montré que nous avions un bel avenir, mais aussi que ces deux grosses victoires et une place en quart de finale ne nous donnerons pas la grosse tête. L’élément clé de cette équipe est la modestie. »

Marina Maljkovic n’a pas voulu comparer le chemin parcouru par l’ancienne génération avec la sélection actuelle de la Serbie.

« Je n’aime pas comparer les choses. Ce sont deux choses complètement différentes. Ensuite, j’ai travaillé en Serbie, au Partizan, où neuf joueuses de l’équipe nationale ont joué, nous avons joué la Coupe d’Europe, nous étions une équipe forte qui était ensemble depuis un an. Et nos joueuses principales, Sonja Petrović, Ana Dabović, Jelena Milovanović, et plus tard Daniel Page, ont joué en Euroleague. Même à l’époque, c’était difficile, car avant cela, nous n’avions pas réussi à nous qualifier pour le Championnat d’Europe 2011. Cette équipe est composée de joueuses, dont beaucoup, je veux dire le roster plus large, jouent dans notre compétition nationale. Malheureusement, je ne peux pas vous dire à quoi ressemble le Championnat de Serbie. L’Etoile Rouge essaie de faire quelque chose, mais, franchement, cela n’a rien à voir avec le basket sérieux, alors quand ces filles viennent à l’entraînement de l’équipe nationale, nous luttons toutes beaucoup. Elles doivent tout apprendre, sur et en dehors du terrain. »

La grande surprise du match contre la France a été la très nette domination des Serbes au rebond: 44 à 25 !

« Je pense que ce match contre la France a montré ce que nous faisions depuis trois mois. Bien sûr, les rebonds ont été la clé de la victoire contre la France. C’est une grande chose sur laquelle nous devons nous concentrer parce que nous n’avons pas la taille et l’expérience. Alors, avoir 44 rebonds contre la France… Bravo aux filles ! »

Photo : FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019