Pau : La course contre la montre

Sacha Rutard
0

Après sa revente, l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez n’a plus que deux jours pour monter un dossier qui peut lui assurer sa survie dans le basket professionnel.

Après moult rebondissements, le président de Counterpointe Sports Group, David Otto, a vendu les parts qu’il possédait à l’Elan Béarnais, depuis seulement un an, mettant fin à un feuilleton rocambolesque, qui a poussé le club mythique du sud-ouest au bord du précipice avec un déficit d’environ deux millions d’euros. « Nous allons perdre beaucoup d’argent », a déclaré David Otto à France Bleu Béarn Bigorre.

L’acquérant est un groupe d’investisseurs français avec à sa tête Sébastien Ménard, président de Beautysané et Eat4Good, et conseiller municipal de Biarritz.

Par deux fois, la DNCCG, le gendarme financier de la LNB, a refusé d’intégrer l’Elan Béarnais à la prochaine saison, et il faut désormais que celui-ci arrive à convaincre la Chambre d’Appel de la FFBB de la fiabilité du plan de reprise avec un épurement du passif, alors que La République des Pyrénées annonce que le budget prévisionnel pourrait tomber, d’une saison à l’autre, de 7,8M€ à 5M€. L’audience est prévue lundi après-midi.

On retiendra quoiqu’il en soit de l’histoire que les Américains de CSG ont mené une opération digne de la 7e Compagnie.

Photo : Elan Béarnais

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019