Sébastien Ménard, nouveau président de Pau : « Chikoko et Oniangue vont prendre un gros pourcentage de la masse salariale »

Pascal Legendre
0

Le Biarrot Sébastien Ménard est le nouveau président de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez. C’est sa société qui a racheté les parts aux Américains de CSG. Il a donné une interview à Sud Ouest apportant quelques éclaircissements sur la reprise du club sauvé in-extremis d’une descente aux enfers.

« Ce sauvetage est le fruit du travail de quatre acteurs déterminants. François Bayrou qui a mouillé le maillot et aidé à prendre des dispositions pour que l’histoire ne s’arrête pas ; Thierry Braillard et Didier Guillaume (NDLR, ancien secrétaire d’État et ministre) deux compagnons de longue date sans qui cela ne se serait pas fait ; mon associé Sylvain Bonnet qui m’a accordé sa confiance ».

Sébastien Ménard certifie ne pas être venu à Pau pour « spolier » les 400 fans qui ont acheté des tokens à CSG et « pour lesquels nous allons essayer de trouver une solution. » Il annonce que la dette d’environ 2 millions d’euros sera étalée sur trois ans.

Le budget, qui était de 7,8 millions la saison dernière va descendre à 4,8 millions, c’est à dire au niveau où il était avant le passage furtif des Américains. Il devra être validé, ainsi que la masse salariale, auprès de la DNCCG.

« Chikoko et Oniangue, vont prendre un gros pourcentage de la masse salariale et cela complique la donne puisqu’il ne reste plus beaucoup d’argent pour compléter l’effectif. »

Selon nos chiffres, Vitalis Chikoko était la saison dernière à 270 000 euros et Giovan Oniangue à 110 000.

Photo : Vitalis Chikoko (FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019