Nemanja Bjelica impatient de retrouver la sélection serbe

Jacques Durand
0

Absent des Jeux de Rio 2016 et de l’EuroBasket 2017 pour cause de blessures, Nemanja Bjelica (2,08m, 30 ans) compte les jours depuis la fin de saison NBA, terminée au premier tour des Playoffs pour son équipe des Wolves de Minnesota (défaite 4-1 contre les Rockets de Houston). Le poste 3-4 trentenaire se prépare à une échéance qu’il attend avec impatience, retrouver la sélection serbe à l’occasion de la 3e fenêtre internationale pour disputer les deux derniers matchs de la première phase qualificative à la Coupe du Monde 2019.

L’Allemagne dans le viseur, un bon souvenir

Dans la lignée de nombreux témoignages de ses coéquipiers dont Milos Teodosic, Nemanja Bjelica voue un amour sans faille pour la sélection.

« Jouer avec l’équipe nationale est très important et j’aime vraiment y être. Alors oui, j’aimerais aider mes coéquipiers à avoir plus de victoires cet été et à participer au deuxième tour (des éliminatoires de la Coupe du monde) dans la meilleure dynamique », a-t-il déclaré. Nous avons un match difficile en Géorgie (29 juin), une équipe qui est difficile à battre sur son sol et une dernière à domicile contre l’Allemagne (2 juillet). C’est un match qui peut changer la donne, car c’est une sorte de une finale pour la première place du groupe. »

Après avoir remporté ses deux premiers qualificatifs contre l’Autriche et la Géorgie en novembre, la Serbie a vécu un épisode plus difficile en février dernier (défaite 79-74 en Allemagne avant de s’imposer de justesse en Autriche, 81-82). Le prochain rendez-vous face aux Allemands aura donc une grande importance, et pas seulement d’un point de vue sportif. Ce qui motive Nemanja Bjelica, c’est de retrouver la chaude ambiance des matchs de l’équipe nationale à domicile

« Nous savons tous comment les Serbes aiment leur équipe nationale et le basketball, donc chaque match à la maison est une expérience unique.J’aime jouer à la maison et je suis impatient de le faire à nouveau, car être soutenu par des milliers de fans est la meilleure des expériences. Cette unité autour de l’équipe nationale nous donne beaucoup d’énergie supplémentaire ».

Pour ce grand rendez-vous, le joueur formé au Partizan pourra s’inspirer de son dernier match face à l’Allemagne. C’était lors de l’EuroBasket 2015 en phase de groupes, et Bjelica avait marqué le panier de la victoire à la dernière seconde (68-66).

Gagner un titre majeur, l’ambition de toute une génération

L’idée, avec cette sélection à la génération si talentueuse mais encore privée de titre majeur, c’est aussi de se projeter avec ambition sur la suite des événements.

« C’est bien d’avoir gagné quelques médailles ces dernières années (trois médailles d’argent à la Coupe du Monde 2014, aux JO de 2016 et à l’EuroBasket 2017) et d’avoir montré au monde que la Serbie est de retour parmi les meilleures équipes du monde. Mais nous avons encore beaucoup de progrès à faire et nous en voulons toujours plus. Nous devons nous qualifier pour la Chine en 2019. Notre objectif est de continuer à gagner et d’être compétitifs, nous avons du talent et nous sommes ambitieux, nous voulons atteindre le plus haut niveau possible et nous battre pour les médailles et les titres. On a de belles années devant nous, j’ai hâte d’y être ».

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements