Fenerbahçe coule face au Real – Zeljko Obradovic: “C’était très moche d’être sur le banc et de les regarder”

Sacha RUTARD
1

C’est l’une de ses pires défaites comme entraîneur que Zeljko Obradovic a subi hier soir. Fenerbahçe a été atomisé à domicile par le Real Madrid: 65-94. Avec Jan Vesely, Nando De Colo (21 points, 6 passes, 23 d’évaluation) a été le seul à surnager dans l’équipe turque, qui a été écrabouillée 20-38 au rebond.

Obradovic a essayé d’expliquer pourquoi son équipe a été ainsi dominée.

 « Vous pouvez avoir de mauvais jours» , a-t-il expliqué en conférence de presse, propos repris par Eurohoops, « mais il ne devrait pas y avoir de moments où nous ne nous battons pas. Certains de mes joueurs ne se sont même pas battus aujourd’hui. Je leur ai dit dans le vestiaire, et je n’ai pas peur de le répéter ici. J’ai une responsabilité en tant qu’entraîneur. Nous devons respecter les gens ici qui nous ont aidés dans tous les domaines depuis sept ans. Ces gens ne méritent pas de regarder ça ce soir. Nous avons tous des limites. Mais si vous abandonnez après quelques minutes, c’est très mauvais. C’est mon sentiment ce soir. (…) Je ne veux pas entrer dans les détails, mais nous avons joué sans concentration. Sans motivation, il n’y a pas de concentration. Vous devez savoir pourquoi vous jouez. Pendant le temps mort, j’ai dit à mes joueurs: “Si vous ne vous respectez pas, respectez les gens d’ici.” Je serai toujours du côté de mes joueurs. Ce sont mes joueurs. Ils ont beaucoup donné à ce club. Nous avons gagné une autre coupe il y a trois jours (NDLR: la Coupe de Turquie). Mais le problème semble être que cela est considéré comme normal. Gagner un trophée semble être normal, mais certaines personnes doivent réaliser que ce n’est pas comme ça et doivent respecter. Parce que ce n’est pas facile de gagner des trophées. Jouer au sommet dans trois compétitions n’est pas une tâche facile. Mais ce n’est pas l’excuse de ce match car le Real Madrid joue également dans trois compétitions ».

Le coach du Fener a enchaîné :

«Je reviens au premier match à Madrid, nous avons joué sans Vesely, Lauvergne, Malcolm et Ahmet ont joué pendant trois minutes. Mais nous avons gagné le rebond. Ce soir, ils ont obtenu 38 rebonds, et nous en avons 20. Qu’est-ce que le rebond? C’est en vouloir plus. (…) Je ne blâme pas mes joueurs. Peut-être que la méthode avec laquelle j’ai préparée ce match n’était pas la bonne. Après la première mi-temps, tout était très clair pour moi. Très simple. Le premier joueur que nous voulions arrêter était (Jaycee) Carroll. Il a marqué 20 points (…) Quelques minutes après le début du match, certains joueurs ont abandonné. Ils n’étaient pas intéressés par ce qui se passait sur le terrain. C’était très moche d’être sur le banc et de les regarder (…) Nous avons beaucoup de matches mais le Real Madrid en joue également beaucoup. Notre travail sera très difficile jusqu’à la fin de la saison. C’est très, très difficile. Je ne crois pas que nous puissions faire quelque chose en EuroLeague.”

Avec 11 victoires et 14 défaites, Fenerbahçe a toujours la possibilité de se qualifier pour les quarts-de-finale.

Photo: Nando De Colo (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Sacha Rutard, au risque de le répéter ce n’rst pas comme cela qu’il faut signer les photos. Vous mettez votre signqture sur cette article, il en va de même pour le photographe vous devez mettre son nom…

Ecrire un commentaire

Archives

avril 2020
L M M J V S D
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements