Jacques Alingue après Dijon-Nanterre : « On savait qu’il y avait un coup à jouer »

Dylan De Abreu
0

Mercredi soir, la Dijon recevait Nanterre 92 dans le cadre du match pour la quatrième place de Jeep® ÉLITE. Victorieuse (84-70) face aux Franciliens, la JDA a même récupéré le goal-average et est la seule équipe à la quatrième position du classement. A la surprise générale. 

Plus discret qu’à son habitude au niveau du scoring (10,3 pts) Jacques Alingue (29 ans, 2,01m) a tout de même été, comme souvent, précieux pour son équipe avec 7 points, 8 rebonds et 3 passes décisives pour une évaluation de 15.

« On savait qu’il y avait un coup à jouer donc on l’a joué à fond. On a respecté le fond de jeu et on est doublement satisfaits parce qu’en plus de la victoire, on a récupéré le goal-average. On est dans une bonne dynamique et le sentiment c’est la confiance, mais il ne faut pas que pas se retourne contre nous. Il reste huit matchs et le championnat et dense donc il faut que cette confiance soit bénéfique et non pas qu’elle nous pénalise. Le but c’était vraiment la victoire pour être la seule équipe quatrième et le coach ne nous a parlé du goal-average qu’une minute avant la fin du match. »

Laurent Legname, l’entraîneur dijonnais a avoué ne pas être très confiant avant le match mais qu’il est très fier de son équipe.

« C’est un match que je craignais énormément depuis trois ou quatre jours. On a eu un relâchement et les deux entraînements qu’on a fait entre-temps n’étaient pas très bons. La clé c’était vraiment la défense et je suis vraiment fier de la production défensive de ce soir parce qu’on les laisse à 70 points avec un pourcentage de 42% et 32% à trois points. D’habitude ils tentent 30 tirs à trois points par match, ce soir que 19 pour six réussites. Je félicite vraiment tous mes joueurs qui ont respecté les consignes. Dijon c’est une ville qui est culturellement dans le basket. Les gens ont ça dans le sang. Voir une salle remplie un mercredi soir ça aide les joueurs. On aimerait qu’il y en ait même un peu plus pour que ce soit plein, mais c’est quasiment le cas et c’est très bien. On aura aussi besoin d’eux quand on ira peut-être moins bien pour trouver des ressources. »

Son homologue nanterrien, Pascal Donnadieu a, lui, souligné la forme actuelle de Dijon ainsi que, une nouvelle fois, l’absence sur le terrain de son pivot Alade Aminu qui ne devrait pas faire de vieux os à Nanterre une fois la saison terminée. Avec cette défaite, Nanterre se retrouve septième de Jeep® ÉLITE.

« Il faut déjà se qualifier pour les playoffs avant de penser au goal-average. Ce n’est pas le plus important, le chemin est encore long pour se qualifier. La mauvaise nouvelle de la soirée c’est avant tout la défaite, même si perdre Dijon en ce moment ce n’est pas une contre-performance. Ce qui nous a manqué c’est un fantôme. C’est-à-dire notre poste 5 qui devrait, en théorie, être titulaire (ndlr, Alade Aminu 6 minutes et 1 d’évaluation sur la rencontre). Je l’ai fait entrer dans le troisième quart-temps et on a pris 26-9. Ensuite c’est des petits détails. Ce que Dijon propose depuis quelques matchs c’est plus fort que nous dans tout. Je ne peux même pas être déçu de ce qui s’est passé ce soir. »

Photo : FOXAEP

Leave a Reply

Archives

avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2016 - 2017
Boutique Magazines et Abonnements