Levallois, 2e partie – Alain Weisz (vice-président): « Ca sera Boulogne et Levallois mais dans notre esprit, ça sera Paris »

Pascal Legendre
0

A 65 ans, Alain Weisz, qui était à la retraite dans sa bonne ville de Marseille, a replongé. Non comme coach mais comme vice-président en charge du sportif des Levallois Metropolitans. L’ancien coach de l’équipe de France nous explique dans cette interview ce qui l’a poussé à redevenir un acteur du basket pro et le projet du déménagement à Boulogne avec la construction d’une aréna de 5 000 places.

Après Nancy, avez-vous envisagé de rebondir ailleurs pour finir votre carrière sur une note positive ?

Non. Les entraîneurs qui mènent une carrière longue ne traversent pas que des périodes idylliques. Selon les périodes plus ou moins fastes, ils peuvent être affublés de toutes les qualités ou de tous les défauts. Sans vraiment de nuances. Les coaches se doivent de rester très lucides sur leur valeur et ne pas se laisser griser ou abattre en fonction des circonstances. Cela demande un gros travail sur soi-même afin de mettre une distance entre les résultats et les évaluations quels qu’ils soient et l’estime que l’on se porte. Alors que signifie bien finir une carrière, sachant qu’il est rare qu’un coach s’arrête de lui-même. Un contrat non renouvelé, un limogeage ou une séparation dite à l’amiable sont autant de douleurs pour un coach. Mais afin de ne pas aller jusqu’à la souffrance, il faut bien savoir qu’en grande majorité, les départs des coaches où ils exercent se passent mal. Et à 63 ans j’étais quand même averti.

Quand vous parlez à votre propos d’une carrière de coach de trente ans, vous incluez le PUC féminin ?

Non. En fait, j’ai toujours entraîné de par mon métier puisque j’étais responsable d’une section sport-études depuis l’âge de 24 ans. Après, il y a eu les filles du PUC, de Sceaux, Chatou, Sceaux, etc. Quand on a passé autant de temps, on ne se centre pas sur le fait de finir bien ou pas. Ça fait partie des péripéties d’une carrière. C’est une période de la carrière où on est très apaisé. Il y a eu des période où j’ai eu besoin, envie, de montrer que j’existais. Et là c’est un besoin qui ne m’est jamais passé par la tête de reprendre le coaching. J’avais complètement arrêté le basket. J’étais à Marseille et je n’avais aucune velléité de me remettre dans un club ni comme coach, ni en tant qu’autre chose.

N’avez-vous pas eu la frustration de ne pas avoir eu une fois une équipe dimensionnée pour le titre, pour l’Europe ?

J’ai eu des opportunités, je ne l’ai jamais cherché. J’ai toujours privilégié le fait d’être dans un confort avec des gens que je sentais bien, que j’aimais bien. J’ai été souvent champion de France au niveau où j’entrainais, jamais en Pro A, mais ça ne me pose vraiment aucun problème. Il m’est arrivé de refuser des équipes de premier plan car je ne sentais pas le truc. L’aventure humaine était pour moi plus importante que le fait de chercher à avoir un titre. Ça n’a jamais été une obsession pour moi.

Etes-vous fier d’avoir été le mentor de Vincent Collet ?

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres du mois (ex : février -> 02)
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres de l'année (ex : 2018 -> 18)
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

 

Mercredi: Freddy et Marine Fauthoux

Photo: Karen Mandau, Metropolitans

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

février 2019
LMMJVSD
« Jan  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements