LFB: Bourges élimine l’ASVEL, Marine Johannès diabolique

Pascal Legendre
0

Emmené par une Marine Johannès diabolique (21 points à 7/9 aux tirs, 5 passes, 4 rebonds, 3 interceptions, 29 d’évaluation et… 10/10 de note artistique), le Tango Bourges Basket s’est qualifié pour la finale des playoffs de Ligue Féminine en battant une deuxième fois Lyon ASVEL féminin, 71-52

Le Tango Bourges Basket a tout de suite voulu montrer aux Lionnes de quel bois il se chauffe. Suite à quelques arabesques de Marine Johannès, il se dégageait immédiatement au score: 11-4. L’étoile berruyère enchaînait les tirs longue distance plus spectaculaires les uns que les autres (step-backs, catch and shoots à une vitesse folle) pour inscrire 11 points à 4/4 aux tirs dans le premier quart-temps permettant à Bourges de mener 20 à 11. Autre tuile pour l’ASVEL, la troisième faute de Géraldine Robert après huit minutes.

Les Lyonnaises avaient le grand mérite de ne pas craquer, de produire une vraie défense de playoffs et elles profitaient des errements des Berruyères dans la finition pour manger une partie de leur retard (18-21). A la mi-temps, Bourges affichait un piteux 29,6 % de réussite dans les tirs du champ mais menait quand même 30 à 24.

Un 5-0 permettait en plus à l’ASVEL d’annuler son retard sitôt la deuxième mi-temps entamée. Les Berruyères disposaient d’un banc beaucoup plus riche mais face à la légende Laia Palau, Valéry Demory, privé de sa meneuse belge Julie Allemand sortie en raison d’une blessure à la bouche, n’hésitait pas par exemple à lancer la petite meneuse (1,65m) Coline Franchelin, 18 ans, qui ne manquait pas de toupet. La paire Haley Peters (13 points et 7 rebonds)-Rebecca Allen (11 points et 8 rebonds) faisait une fois de plus le job malgré une pression défensive intense sur elles. Marine Johannès multipliait les coups d’éclat, pourtant l’ASVEL était toujours sur les talons des Berruyères avant de lâcher du lest juste avant la fin du troisième quart-temps (43-52).

Dans le dernier quart-temps, la défense de Bourges donnait un tour de vis supplémentaire (19 balles perdues côté ASVEL !). L’attaque lyonnaise était mise au pain sec et à l’eau et les filles de Valéry Demory visiblement fatiguées perdaient Géraldine Robert pour 5 fautes à sept minutes de la fin. L’écart gonflait dans les dernières minutes pour afficher un score final qui ne reflète pas la résistance de l’ASVEL qui a été digne de figurer dans le carré d’as national après avoir été à deux doigts de tomber en Ligue 2 il y a tout juste un an.

https://twitter.com/ASVEL_Feminin/status/993957462582661120

Photo: Marine Johannès (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements