Autre

Polémique Ajinça : Vincent Collet riposte

Le transfert d’Alexis Ajinça à Strasbourg a fait grand bruit.

Le coach nancéien Jean-Luc Monschau s’est ouvertement exprimé sur la « concurrence déloyale et inacceptable » que représentait la présence de Vincent Collet, par ailleurs sélectionneur de l’Equipe de France (en partance pour les JO, ce qui ajoute au piment !).

Jusqu’ici, le camp de la SIG était resté muet, Collet ayant temporisé jusqu’à une conférence de presse. Ces propos sont enfin sortis dans les colonnes des Dernières Nouvelles d’Alsace et en voici la substantifique moelle.

Collet : « Pas de mélange des genres »

« Même si je n’ai pas, à mon sens, à me justifier par rapport aux accusations gratuites et sans fondement qui ont été proférées, ceux qui me connaissent savent que je fais la part des choses entre mes deux missions, qui sont celles d’entraîner la SIG pendant la saison et l’équipe de France pendant l’intersaison, a assuré Vincent Collet. Je ne mélange pas les genres ».

Ajinça : « L’EDF, c’est encore loin »

Le joueur a également apporté sa contribution au débat en se défendant d’avoir l’équipe de France en objectif direct.

« On n’a pas parlé des Bleus avec Vincent. Ce n’est pas trop dans ma tête en ce moment. L’équipe de France, c’est en été. Et pour le moment, je ne pense qu’à la saison à Strasbourg ».

Au contraire, il était déjà présent mardi soir à un match amical entre le BCGO et le BCS où il retrouvait notamment Jessie Bégarin, Jason Bach, Mateusz Kasperzek et Mourad El Khir qui sont autant de copains d’enfance du grand Alexis.

Son président Martial Bellon lui demandait alors non sans ironie s’il avait autant de copains à Nancy et Ajinça de répondre timidement, avec un sourire en coin : « Il y en a moins. »

Bellon : « Pas des bricoleurs »

Le Prési Bellon a reconnu avoir été choqué par de tels propos et exige des excuses publiques de la part de JL Monschau. Ce serait pour lui une question d’honneur.

« On est resté sans voix lorsqu’on en a pris connaissance. Ces propos sont désobligeants à l’égard de Vincent et à l’égard d’Alexis. Cela voudrait supposer que Vincent a cette capacité à bricoler, ce qui est très inélégant vis-à-vis des autres joueurs de l’équipe de France, et qu’Alexis serait vraiment cupide, si Vincent lui disait ça, de le croire (…). À la SIG, nous sommes des gens d’honneur, pas des bricoleurs ».

Commentaires   |  5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • jibest dit :

    "À la SIG, nous sommes des gens d’honneur, pas des bricoleurs"

    Mais bien sur:D

  • khlub dit :

    il est marrant monschau. il avait une ferrari entre les pognes avec batum.

    et maintenant il s apperçois non sans peine qu'il aura du mal à gagner le championnat face à graveline notamment (vive le msb).

    dégage crevard… le pire c est qu'il a coaché collet quand il jouait au msb dans les années 90…

  • maddoxx dit :

    Le coach de Nancy a raison de se plaindre! même si je n'ai rien contre les différente partie il est clair qu'Ajainca à choisit la SIG pour espérer je dis bien espérer jouer en EDF… après le joueur a fait son coix et il faut le respecter!

  • CallMeRaoul dit :

    Ils peuvent dire ce qu'ils veulent à la SIG;il y a clairement conflit d’intérêt pour Collet qui a le cul entre deux chaises qu'il le veuille ou non.