Livenews LNB ProA

Pas de renfort au Mans dans l’immédiat

le-mansDans les colonnes de Ouest France, le président du Mans Sarthe Basket, Christophe Le Bouille, fait part de sa « honte » et de son « inquiétude » après la déroute de son équipe à Hyères-Toulon (60-76). A leur retour du Var, le président a exprimé à ses ouailles son fort mécontentement et répondu par la négative au souhait de son coach Erman Kunter de renforcer à la minute son effectif.

« Il me l’avait déjà dit il y a quinze jours. Je lui avais répondu qu’il n’en était pas question. Et c’est toujours le cas. On a construit ce groupe autour de neuf vrais professionnels, avec des postes doublés. Il y a un vrai meneur, avec Olivier (Hanlan) et Pape (Philippe Amagou) qui peuvent le suppléer. Cela a été décidé au mois de juin, y compris par Erman, qui a choisi ses joueurs. Il faut assumer. C’est trop facile de vouloir changer dès qu’il y a un grain de sable. »

Toutefois la porte n’est pas fermée à des aménagements mais à plus long terme :

« Après, on aura peut-être les moyens de se renforcer. Mais là, il est trop tôt dans la saison. On ne va pas prendre un joueur pour cirer le banc, ça ne sert à rien. Il faut quelqu’un qui ait un impact. Lors des deux premières saisons, on a parfois cédé aux demandes d’Erman. Je vous laisse voir les statistiques de ces joueurs… Je suis aussi garant de la pérennité du club. C’est un équilibre sportif et économique. Avec cette équipe, on a les moyens de faire mieux que beaucoup d’autres. Il faut se regarder dans la glace, se battre. »

 

Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • nodrac dit :

    Je pense que le véritable pb au MSB c'est la gestion du club par Christophe Le Bouille. Quand Kunter a été engagé tout le monde connaissait sa philosophie de jeu et ses méthodes de recrutement et de gestion des effectifs… à part visiblement Mr Le Bouille! A Cholet cette méthode a été synonyme de succès.
    Quand Le Bouille dit que les joueurs recrutés en cours de saison l'an passé n'ont rien apporté, c'est vraiment se foutre du monde ou de la mauvaise foi (Dozier, Travis, Lofton). A t'il déjà oublié l'impact de ces joueurs lors des succès de l'an passé.
    Quant à la gestion de l'effectif cette année suite aux blessures conjuguées de Cornelie et Yarou, elle frise le grand n'importe quoi. Comment peut on mener de front 2 matchs par semaine avec 2 joueurs majeurs en pleine convalescence. Il ne fallait pas être grand spécialiste pour comprendre que leur retour à la compétition mi octobre était prématuré et allait mettre l'équipe en difficulté.
    A ce titre, le recrutement d'un pigiste d'impact au poste intérieur est d'un intérêt vital

  • […] trop facile de vouloir changer dès qu’il y a un grain de sable » (Ouest-France relayé par Basketeurope). Cependant sur le long terme rien n’est exclu. « Là, il est trop tôt dans la […]