Europe Livenews

Bourges s’attaque à la Dream Team européenne

taurasiTango Bourges-UMMC Ekaterinbourg, c’est une sorte de clasico européen tant les deux équipes se sont déjà affrontées de nombreuses fois en EuroLeague. L’édition de cette année dont la première manche se tient cet après-midi à 15h, en Russie, est une énième version de David contre Goliath.

Certes la fronde a déjà trouvé sa cible… Les Françaises ont triomphé deux fois dans l’Oural, en 2005 et 2008, et aussi dernièrement au Prado en janvier 2014. On peut aussi remarquer que les Russes se sont fait surprendre lors de la première journée à Salamanque (72-83). Seulement voilà, elles n’étaient pas au complet et l’équipe alignée cet après-midi ressemble à une Dream Team.

Taurasi, Griner, Lyttle…

Déjà Diana Taurasi (1,83m, 34 ans) et Sancho Lyttle (1,93m, 33 ans) sont de retour après un break post WNBA. L’Américaine est sinon la meilleure joueuse du monde depuis dix ans du moins au minimum la joueuse extérieure la plus tranchante de la planète. L’Espagnole, originaire de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, a été élue MVP européenne en 2013 et son abattage dans la peinture est souvent décisif. En bout de piste ces deux trentenaires confirmées ? Pas du tout. Taurasi a scoré 15 points et pris 6 rebonds dimanche dans le match au sommet du championnat russe contre Koursk gagné 63-56. Lyttle a ajouté 8 points et 3 rebonds et totalement éclipsé Helena Ciak.

La troisième perle, c’est Brittner Griner… Le meilleur pivot du monde possède une taille (2,03m), une envergure, une mobilité, une technicité hors normes, plus une série de tatouages et une voix grave qui la rendent facilement reconnaissable. En l’absence de Diana Taurasi et Sancho Lyttle, c’est elle qui a tenu la maison en EuroLeague : 16,0 pts et 6,0 rbds

Le reste de l’équipe ne dépareille pas. Deanna Nolan (1,83m, 37 ans), et Kristi Toliver (1,70m, 29 ans) sont deux Américaines très expérimentées ; pour détourner les règlements, la première joue comme Russe et la deuxième comme Slovaque. Pourquoi se gêner quand on en a les moyens ? La Belge Emma Meesseman (1,93m, 23 ans) est une jeune prodige que l’on a pu apprécier lors de son séjour à Villeneuve d’Ascq. L’Espagnole Alba Torrens (1,91m, 27 ans) multi-médaillée fut élue Meilleure Joueuse Européenne en 2011 et 2014. Il y a aussi des Russes, des vraies, dont la plus performante est Evgenia Belyakova (1,84m, 30 ans) qui joue proprement les ballons qu’on veut bien lui donner.

Diana Taurasi à un million de dollars la saison

« Taurasi, Griner, Lyttle, Torrens, Meessman, Belyakova, un seul de ces salaires équivaut à la masse salariale des Berruyères puisqu’on évoque le chiffre d’un million d’euros annuel pour l’Américaine Diana Taurasi », constate Le Berry. « Ceci étant, toutes les joueuses adorent disputer ce type de rencontre et se frotter à ce qui se fait de mieux sur le continent. Cela permet de s’étalonner, de montrer aux cracks de quoi on est capables. »

Pour corser si besoin l’affaire, les Berruyères sont privées de l’Anglaise Jo Leedham, blessée au pied, alors que la Serbe Miljana Bojovic a été ménagée à l’entraînement à cause de nouvelles douleurs à la fesse.

Oui, ça serait un extraordinaire exploit de gagner là-bas, aux confins de l’Europe et de l’Asie.

Le match est à regarder en direct ici.

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *