Entre deux Livenews Premium

Loin des Bleus, loin du coeur… Mon bilan de l’EuroBasket 2017

Après avoir couvert l’Euro 2015 à la maison, à Montpellier puis à Lille, j’avais plutôt les glandes de ne pas pouvoir suivre l’opus suivant cet été. Mais, blessures et forfaits s’amoncelant, mon amertume s’est gentiment atténuée pour laisser place à une envie d’objectivité. Renforcée par mon éloignement de l’action… et de l’Equipe de France pour le dire clairement !

Loin des Bleus, loin du coeur…

Dans cette compétition qui me tient généralement en haleine, et sous haute tension nerveuse, surtout quand la France arrive au stade des matchs couperets, je suis resté plutôt placide. Certainement car un de mes chouchous historiques, Mike Gélabale, n’était plus de la partie…

Mais, en fait, pour vibrer, il a fallu se tourner vers d’autres équipes qui n’ont pas hésité à lâcher les chevaux et proposer un basket complet. Avant de basculer dans la nouvelle saison NBA (qui s’annonce bouillante dans la conférence Ouest), voici donc mon bilan des courses du dernier Euro. Une compétition privée de beaucoup de ses stars mais toujours aussi passionnante au final !

Mes coups de coeur

Le niveau de jeu des stars NBA

Si nombre d’entre elles manquaient à l’appel, les stars NBA qui étaient présentes à l’Euro ont été époustouflantes. Dans le Top 10 des meilleurs scoreurs, huit joueurs sont en NBA cette saison… et les deux autres (Tornike Shengelia et Alexey Shved) y ont déjà évolué. Le niveau de jeu de Goran Dragic, logiquement élu MVP de la compétition, a tout simplement été épatant ! Contre-attaque à lui seul, Dragic a épouvanté chacun de ses adversaires avec sa vitesse et puis sa résistance à tous les chocs dans l’attaque inlassable du cercle. Sa victoire finale vient prouver que les Européens qui évoluent en NBA sont clairement un cran au-dessus de leurs camarades restés sur le Vieux Continent, que ce soit en vitesse, en puissance physique, en préparation, en dureté mentale. Peu utilisé en NBA, Boban Marjanovic a été dominateur face à une opposition moindre. Il a eu maintes occasions de démontrer son incroyable toucher de balle… et même sa souplesse sur la roulade arrière après un dunk raté !

La Lettonie

D’un point de vue collectif, la Lettonie est clairement la grande révélation de ce tournoi. Alors certes, la Finlande (à domicile) a créé une petite vague sympa en début de compétition. Et puis, évidemment, la Slovénie et son premier titre continental sont forcément les héros de l’Euro in fine. Mais dans le jeu, dans le fond comme dans la forme, c’est bien la Lettonie de Kristaps Porzingis qui a été la belle histoire. Outre le charisme évident et le talent suprême de la licorne balte, cette équipe a vraiment incarné la combativité et le plaisir de jouer ensemble. Le bonheur de défendre le maillot ! A cet égard, j’ai été heureux des prestations de mon surfeur préféré, le sculptural Janis Timma, qui termine son tournoi à 14 points, 5 rebonds et 4 passes. A 25 ans, le futur joueur de Vitoria symbolise parfaitement ce basket letton qui joue dur mais a aussi ce petit brin de folie qu’on adore…

La place des pivots

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Abonnements avec option "Magazine bimensuel" Cliquez-ici
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

 

 

Crédits photos : FIBA.com

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *