Livenews LNB ProA

Jean-Denys Choulet (Chalon): « Je ferai tout pour sortir cette équipe de cette zone-là »

Après cette quatrième défaite en quatre journées à Châlons-Reims, l’Elan Chalon est figée à la dernière place. Les champions de France en titre avaient encaissé 60 points à la mi-temps et encore 103 au final pour en rendre 97. Voici les déclarations du coach Jean-Denys Choulet en conférence de presse:

« On prend l’eau en première mi-temps comme malheureusement souvent. J’avais demandé aux joueurs au début de serrer en défense car quand on fait des matches en déplacement c’est toujours ça qui va nous permettre de nous imposer. Apparemment ils n’ont pas du bien comprendre ce que je disais. Toujours est-il, je répète ce que j’ai déjà dit cinquante fois, la défense c’est une question de volonté, de jambes, d’envie, une question de coeur et c’est très peu une question de technique. Malheureusement pour moi car si c’était une question de technique ou de tactique, ça m’arrangerait. Quand on prend 60 points à l’extérieur, on ne peut pas espérer faire grand chose. On est revenu avec la volonté, un petit peu de jeu, un peu plus intelligent. »

« Faites moi confiance, je sais parfaitement ce qui nous manque pour nous sortir de l’eau. Après est-ce qu’on arrivera à le faire ou pas? On aurait pris ce match et celui de Levallois, on aurait pu se dire « les têtes vont aller mieux… » Mais bon ce n’est pas le cas et aujourd’hui on est dans une situation difficile. J’entendais un journaliste qui me posait la question « peut-on dire qu’il y a situation de crise à Chalon? » On est à 0-4, on est effectivement pas bien mais ça ne veut pas dire que que la saison est finie au bout de quatre matches. On doit être à même d’apporter des réponses à cette situation-là et on va les apporter, on va se sortir de cette zone-là. Je ferai tout pour sortir cette équipe de cette zone-là. S’il faut travailler deux fois plus, on travaillera deux fois plus. Il y a une question à se poser: est-ce que tout le monde veut se sortir de cette situation-là? Est-ce que tout le monde veut mettre de temps en temps le bleu de chauffe pour aller chercher cette victoire? Il ne faut pas oublier que l’on est une équipe. Il y a des joueurs, il y a des coaches, il y a des dirigeants. C’est dans la difficulté qu’il faut se serrer les coudes et aller au combat ensemble. »

L’Elan Chalon, orphelin de John Roberson, est toujours à la recherche d’un nouveau meneur de jeu. 

 

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *