Pro A : Levallois renverse l’ASVEL (72-65) !

Dylan De Abreu
0

Dans le cadre du match en retard comptant pour la 15e journée de Pro A, les Levallois Metropolitans recevaient l’ASVEL Lyon-Villeurbanne ce dimanche au Palais de Sports Marcel Cerdan. C’est à la suite d’une minute d’applaudissements chargée d’émotions en la mémoire de Frédéric Forte que s’est effectué l’entre-deux.

Pas au mieux avant de commencer la rencontre, les Métropolitains, quinzièmes avec seulement 5 victoires pour 9 défaites, se devaient de l’emporter pour s’éloigner de la zone rouge. Côté Villeurbanne (8 victoires et 6 défaites en championnat, 6e place du classement), c’est après une difficile défaite en prolongation, face à Kazan en Eurocup, que les joueurs de J.D. Jackson se déplaçaient à Levallois. 

Après des premières minutes hésitantes des deux côtés, les deux équipes se sont mises en jambes, notamment grâce à Klemen Prepelic et Boris Diaw pour Levallois. Le champion d’Europe en titre a inscrit 8 points dans cette seule période tandis que l’international français a compilé 2 points, 2 rebonds et 3 passes décisives. Après 10 minutes de jeu, l’ASVEL mène 20-19.  

De retour sur le parquet et dans le rythme pour ce premier match de Pro A en 2018, les Metropolitans passent devant au score et prennent le contrôle du match pour avoir jusqu’à 8 points d’avance dans le quart-temps. Prepelic continue d’artiller derrière l’arc (3/6) et compte 13 points pour une évaluation de 12 à la mi-temps. Du côté de Villeurbanne c’est plus laborieux, la formation présidée par Tony Parker a du mal à trouver des solutions et se repose souvent sur Darryl Watkins en deuxième chance sous le cercle. Ce qui leur permet de rester au contact. A la pause, les locaux mènent 34-31 face aux Villeurbannais. 

Sur le terrain pour la deuxième mi-temps du match, les Villeurbannais retrouvent des couleurs. Grâce à Amine Noua (8 points, 4 rebonds, 2 contres) au alley-oop, au shoot ou encore au contre, l’ASVEL passe devant (43-37) en milieu de période. Cela suite à la faute technique infligée à Prepelic par les arbitres. Finalement, les joueurs de Frédéric Fauthoux refont leur retard et passent devant juste avant le buzzer du quart-temps. 51-50 pour les locaux après 30 minutes de jeu. Incroyablement adroit, Prepelic compte 22 points (5/8 à trois points). 

Portés par l’adresse extérieure de Rémi Lesca, le jeu intérieur de Boris Diaw et la présence au rebond de Gavin Ware, les Levallois Metropolitans sont parvenus à réaliser la performance de s’imposer face au champion de France 2016, l’ASVEL. Score final : 72-65. 

Meilleur joueur de la partie, Klemen Prepelic a compilé 24 points et 3 rebonds pour une évaluation de 22. Boris Diaw et Gavin Ware n’étaient pas en reste avec respectivement 11 points, 10 rebonds et 6 passes décisives (10 d’éval), et 10 points et 10 rebonds pour une évaluation de 18. Seul joueur à réellement surnagé du côté de l’ASVEL, Amine Noua a enregistré 18 points, 2 contres et 7 rebonds. 

Photo : Karen Mandau

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Archives

juin 2018
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements