Livenews LNB ProA

Le chiffre: 7, le nombre de défaites consécutives de l’ASVEL à l’extérieur en Pro A

« Je suis très en colère. Il y a tout à revoir dans l’engagement… Chalon a surement fait son match référence et mérite largement sa victoire, mais on n’a pas le droit d’être autant incapable de réagir. On a été dominé sur tous les plans…. »

Il s’agit du dernier commentaire de JD Jackson comme coach de l’ASVEL suite à la gifle infligée samedi par la lanterne rouge Chalon (84-52). Dans la foulée, le Franco-Canadien a été remercié par son président Tony Parker.

JD Jackson s’est également demandé si ses joueurs ne choisissaient pas leurs matches. Force est de constater qu’ils ne mettent pas le même mordant en Pro A qu’en Eurocup. L’ASVEL en est à SEPT défaites d’affilée hors de ses bases en championnat. Après sa victoire à Boulazac le 26 septembre, elle a baissé pavillon à Monaco, Pau, Antibes, Strasbourg, Gravelines, Levallois et Chalon. Epouvantable pour la plus grosse masse salariale en France.

Ce qui est curieux, c’est que les Villeurbannais ne font pas preuve de la même faiblesse en Eurocup. Ils en sont à 8 victoires pour 4 défaites avec deux succès de prestige à l’extérieur, à Gran Canaria (5e de Liga Endesa) au cours d’un match d’Anthologie, 129-128 après trois prolongations, et à Saint-Pétersbourg (4e de VTB League), 92-89. Ajoutons qu’ils n’ont perdu qu’après prolongation à Kazan, (3e de VTB League), 84-88, et d’un point à Tofas Bursa (2e de Turquie), 82-81.

Or, l’adage dit qui peut le plus peut le moins et comme le niveau de l’Eurocup est supérieur à celui de la Pro A…

Le cas le plus étrange est celui de John Roberson auteur de 42 points à Gran Canaria avec un fabuleux 11/16 à trois-points et qui n’a pas mis un seul de ses 7 tirs pour son retour à Chalon en affichant sa première évaluation négative depuis qu’il est en France: -8.

La première mission du rookie TJ Parker va être de se métamorphoser en psychologue et de se pencher sur ce que ses joueurs ont dans la tête.

Le frère cadet du président se voient proposer d’emblée deux échéances hyper importantes: contre Hyères-Toulon en championnat puis contre Limoges en Eurocup. Face au HTV une victoire parait indispensable pour sécuriser une place en Leaders Cup,  face au CSP c’est l’avenir dans le top 16 de la C2 européenne qui est en jeu. Coup de chance pour lui, elles sont toutes les deux programmées à l’Astroballe.

Photo: David Lighty

 

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *