Jeep® ÉLITE Livenews LNB

Première victoire de Limoges en 2018, Gravelines a de nouveau perdu les pédales

Après quatre défaites de suite, le Limoges CSP a gagné son premier match depuis le décès de son président Frédéric Forte (80-72). Comme face au Portel, Gravelines a eu un moment le match en mains mais a réalisé un dernier quart-temps catastrophique. Ses espoirs de se qualifier pour la Leaders Cup se sont ainsi envolés.

Dans le premier quart-temps, Gravelines a montré sa force en défense et son solide jeu intérieur (8/10 à deux-points) mais aussi sa maladresse dans les tirs primés (0/8). Et puis les Nordistes se sont mis subitement à dégommer le panier averse transformant 7 de leurs 9 essais à trois-points dans le quart-temps. Jean-Michel Mipoka et un très bon Quentin Serron (3/4 chacun dans cet exercice) se régalaient. Le BCM infligeait une série de 19-2 et avec un retard de seulement douze points (35-47) à la mi-temps, les Limougeauds pouvaient s’estimer heureux.

Changement complet de scénario à la reprise. Par un 8-0 d’emblée, le CSP refaisait surface et égalisait à 54-54 après 6’26 de jeu. Il était même irrésistible mais pourtant Gravelines était toujours en vie grâce aux tirs à plus de 6,75m (10-26 après 30 minutes avant de louper les huit derniers essais).

Le dernier quart-temps des Gravelinois fut épouvantable. Dominés par une équipe qui a mis l’intensité d’un top-16 de l’Eurocup, ils ont perdu 6 balles et transformé seulement 2 shoots sur 16 dans cette ultime période de dix minutes. Ils ont été incapables de mettre plus de 6 points au total contre 16 au CSP.

Le match s’est définitivement joué lorsque Kenny Hayes puis Danny Gibson, sur une passe de ce même Hayes, ont scoré cinq points en une douzaine de secondes faisant passer le score à 79-72 à 1’47 du buzzer.

Limoges peut encore terminer dauphin de Monaco si Le Mans s’incline lundi à Dijon alors que les Gravelinois vont devoir très vite nettoyer leur cerveau de leurs débandades face au Portel puis Limoges pour que ça ne devienne pas un syndrome.

La boxscore est ici.

Photo: Kenny Hayes/Sébastien Grasset

 

 

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *