A Dijon, Limoges gagne le droit de défier Monaco en demi-finale

Sacha RUTARD
0

La JDA Dijon avait gagné 14 de ses 17 matches de saison régulière à domicile et Limoges obtenu un seul succès hors de ses bases en 2018. Le CSP a fait foin de ses statistiques et s’est imposé en Bourgogne, 84-61, obtenant son ticket pour une demi-finale face à Monaco.

Comme à l’aller, le Game 2 de ce quart a donné lieu à un beau duel franco-français entre William Howard (15 points à 4/8 à trois-points) et Valentin Bigote (19 points, 4/5 à trois-points).

Alors que le CSP menait 19-17 après 10′, trois trois-points d’affilée de Kenny Hayes et une large domination au rebond offensif (10 à 3) lui ont permis de prendre le large, 30-19. La JDA démontrait qu’elle était orpheline de Jacques Alingue (rupture du tendon d’Achille). Le pivot limougeaud Samardo Samuel (6 points, 5 rebonds) avait fait un beau gchantier.

Un coup de gueule de Laurent Legname et la JDA repartait sur de meilleures bases au niveau de l’intensité mais les coups de patte du meneur Dru Joyce (13 points) permettait aux Limougeauds d’avoir un petit pécule à la mi-temps (41-32). L’écart à l’évaluation était encore plus épais, 54-34. C’est sur le plan de l’adresse que la JDA pêchait principalement: 10/30. Une preuve que les Limougeauds défendaient comme il le faut.

Les Limougeauds restaient trois minutes sans marquer, mais les Dijonnais demeuraient longtemps scotchés à trois points dans ce troisième quart-temps. Bref, priorité à la défense. On ne dira pas non plus que c’était un match de niveau cinq étoiles. Puis, le CSP faisait le taf en attaque – seul Valentin Bigote trouvait régulièrement la cible côté Dijon-, et virait largement en tête à la 30e minute, 57-45, étant donné la physionomie du match.

Mais à l’énergie, la Jeanne tentait de refaire le même type de dernier quart-temps qu’à Beaublanc. Avec un 9-0, la voilà à 54-59… avant qu’un panier dans la raquette de Kenny Hayes, un  trois-points plein de sang-froid de William Howard et un And One de Samardo Samuels remettent Limoges bien devant (67-54). Et Ryan Pearson écopait de sa cinquième faute. La JDA craquait sur la fin.

La JDA Dijon aura tout de même réussi une bien belle saison pour un club aux moyens financiers limités. Et après avoir été touché au coeur après le décès de son président Frédéric Forte et deux années sans playoffs, quoi qu’il en soit, le Limoges CSP aussi.

Il n’y aura qu’une seule belle pour ces quarts-de-finale, Le Mans-Villeurbanne, demain à Antarès.

Photo: Kenny Hayes (CSP)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Archives

juin 2018
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements