Finale Eurocup féminine: Lattes-Montpellier pose une main sur le trophée après sa victoire à Orenbourg, 71-75

Sacha RUTARD
0

Avec une Héléna Ciak (18 points à 9/11 aux tirs et 12 rebonds, 30 d’évaluation) exceptionnelle des deux côtés du terrain, Lattes-Montpellier a pris une option sur la victoire finale à Orenbourg triomphant 71-75. Ce que ni Bourges ni Villeneuve d’Ascq n’étaient parvenus à réaliser cette saison en Euroleague, le BLMA l’a fait. Le match retour aura lieu mercredi prochain, 10 avril, dans l’Hérault. S’il veut suivre Villeneuve d’Ascq en 2015 et Bourges en 2016 au palmarès, le BLMA devra donc au minimum perdre de moins de quatre points dans sa salle qui sera à guichets fermés et probablement volcanique.

Malgré quelques beaux moves de l’intérieure américaine, Brionna Jones (19 points et 8 rebonds au final), le BLMA, au prix d’un beau jeu collectif, menait 23-12 après 8′ suite à deux trois-points consécutifs de Taylor Wurtz et à une domination offensive de Héléna Ciak (10 points à 5/6 et 5 rebonds sur ses 13 premières minutes de jeu) dans le pick and roll dans l’axe. Orenbourg parvenait toutefois à prendre la défense héraultaise en défaut pour revenir à 22-28 (10e).

Les Russes devenaient plus oppressantes en défense, trouvaient l’ouverture à l’intérieur et se rapprochaient peu à peu mais l’entrée de la Serbe Ana Dabovic s’avérait être un sacré booster pour les Françaises. Le BLMA faisait ainsi monter son avance de 1 à 10 points (32-42) avant que Orenbourg à son tour ait quelques balles gagnantes (38-42, 20e). Cette avance de quatre points était le fruit d’une belle adresse (58,6%), peu de pertes de balle (4), le tout cependant un peu gâché par la domination russe au rebond (19-12).

Cette fois, Orenbourg égalisait à 42 mais les Montpelliéraines repartaient de l’avant avec une Ana Dabovic toujours précieuse. Dommage que Endy Miyem ne trouve pas la cible. L’avantage était finalement de deux points (56-59) à l’achèvement du troisième quart-temps. Le score continuait de faire l’accordéon et la meneuse américaine Erica Wheeler pesait de toute sa classe.

Orenbourg égalisait encore à 66-66 à 6′ de la fin mais jamais les Russes ne sont parvenues à concrétiser leurs nombreuses occasions de passer en tête. Héléna Ciak était une vigile en défense. Et finalement sur une bombe au buzzer de l’Australo-Américaine Samantha Whitcomb, Lattes-Montpellier s’imposait de quatre points.

La boxscore est ici.

Photo: Ornella Bankole (FIBA)

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

décembre 2019
LMMJVSD
« Nov  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements