Le baromètre des non-JFL: Le bilan, première partie

La saison régulière est terminée, c’est l’heure de faire le bilan sur les non-JFL ayant animé la Jeep Élite tout au long de ces 34 journées. Aujourd’hui, la première partie.



Le rideau est tombé sur la saison régulière 2018-1019 de Jeep Élite, avec ses « couronnés », les huits équipes ayant accédé aux playoffs, ses « soulagés », celles qui se sont maintenues mais n’ont pas réussi à atteindre ces mêmes playoffs, et ses relégués, les deux équipes du sud-est, Fos-sur-Mer et Antibes.

Ces dix-huit équipes ont fait appel à un fort contingent étranger. Au total, sur la saison, entre départs, arrivées, blessures longue durée et piges plus ou moins rapidement achevées, ce sont pas moins de 127 joueurs non-JFL qui ont foulé les parquets de Jeep Élite, dont 50 disposant du statut « Bosman » ou « Cotonou », pour un bonne part des joueurs nord-américains évoluant avec un passeport « exotique », comme le « Polonais » A.J. Slaughter à LDLC Asvel ou le « Macédonien » Richard Hendrix au Mans, pour n’en citer que deux. Sans oublier les « vrais » Bosman/Cotonou comme Miro Bilan (LDLC Asvel), Olivier Troisfontaines (Cholet) ou Youssou Ndoye (Bourg-en-Bresse) pour être objectif.

Lors des dernières journées de la saison (en ne tenant pas compte de la dernière, jouée « pour du beurre » par certaines équipes qui n’ont pour l’occasion pas retenu tel ou tel joueur non-JFL ayant signé un contrat dans d’autres contrées), ils étaient 95 NJFL à arpenter les parquets, pour un maximum théorique de 108 (si toutes les équipes avaient atteint le quota maximal de quatre étrangers et de deux Bosman/Cotonou prévu par le règlement). Autrement dit, plusieurs équipes n’évoluaient pas avec 6 NJFL : à Limoges, à Boulazac, à Châlons-Reims et à Chalon, ils n’étaient que 4 (et encore, Juan Palacios étant blessé longue durée, Chalon a parfois joué avec seulement trois NJFL) ; quant à Dijon, Le Mans, Cholet, Le Portel et Fos, ce sont cinq NJFL que ces clubs ont aligné. En somme, la moitié des équipes de Jeep Élite a joué tout ou partie de la saison avec moins d’étrangers que ce qui lui était possible.

Réussites et échecs de recrutement

Tout au long de la saison, notre « baromètre » a permis de suivre le rendement de ce contingent de non-JFL, avec ses hauts et ses bas. À la conclusion de cette saison régulière, nous vous présentons un bilan de ces joueurs étrangers, par club et par ordre alphabétique.

Lou Campbell (Sharks)

Antibes (18e de la saison régulière)

6 joueurs non-JFL

3 partis : Trevor Thompson, Danny Gibson, Louis Campbell

3 arrivés en cours de saison : Chris Otule, Taurean Green, Jerrel Blassingame

Bon dernier de Jeep Élite, Antibes a tenté de rectifier le tir après ses erreurs de recrutement initiales (Thompson notamment). Pour un résultat neutre : rien n’a pu inverser la tendance.

Le « général » Louis Campbell a d’abord fait son âge (40 ans) avant de disparaître de la rotation après la 18e journée, remplacé par un Jerrel Blassingame qui

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider



Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements