Guide Jeep Élite 2020-21 : Pau-Lacq-Orthez à la croisée des chemins

Photo d’ouverture : L’Élan Béarnais 2020-21 (Photo : Élan Béarnais – Éric Traversié)

Comme chaque saison, BASKET EUROPE offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe et de chaque joueur et coach de Jeep Élite. Aujourd’hui, l’Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez. Vous pouvez obtenir 30 jours d’abonnement gratuits : ICI

Qu’elles semblent loin, les grandes heures de l’Élan Béarnais… Après une saison des plus maussades, la première achevée avec un bilan négatif depuis 2014-15, Pau-Lacq-Orthez se doit de faire mieux pour faire honneur à son prestigieux blason. Le problème, c’est que son recrutement et la composition de son équipe sont loin d’apporter toutes les garanties d’un retour vers les sommets de la hiérarchie de la Jeep Élite.

Il n’y a pas à tortiller, l’Élan Béarnais a connu la saison passée l’un de ses plus mauvais exercices depuis bien longtemps. Finir 11e avec un bilan de 10 victoires pour 15 défaites n’est clairement pas dans les standards du club, il faut remonter à l’année 2014-15 (13e avec 13 v. – 21 d.) pour trouver trace d’une aussi mauvaise prestation. Plusieurs éléments se sont combinés pour faire du club béarnais la 9e défense du championnat (82,6 points encaissés) et, surtout, sa 16e attaque (78,8 points marqués). Pour Laurent Vila, le coach, « notre manque évident de cohésion ne nous a pas permis d’obtenir les résultats escomptés. » Ce qui est une évidence, mais ne masque pas le fait que le club a connu de nombreuses blessures dans son effectif (seuls deux joueurs ont participé à tous les matchs, Digué Diawara et Petr Cornélie) et, surtout, subi de nombreuses déceptions. La triplette de meneurs-arrières non-JFL Ronald Moore-Tyus McGee-Matt Mobley n’a pas convaincu, au point que le dernier nommé a été coupé au bout de 6 matchs et remplacé par un Justin Dentmon à peine plus performant. En outre, dans le contingent JFL, seul Nicolas de Jong a réellement donné satisfaction mais, gêné par diverses blessures, il n’a pu disputer que 10 rencontres. Quant aux autres, et à des degrés divers, ils n’ont pas répondu aux attentes, qu’il s’agisse de Petr Cornélie, de Léo Cavalière, de Digué Diawara, de Yohan Choupas ou de Thibault Daval-Braquet.

Ce qui fait que de l’effectif de la saison passée ne restent cette année que Digué Diawara, Petr Cornélie et Nicolas de Jong, en plus du jeune Gérald Ayayi. Pour les accompagner, l’Élan Béarnais a fait revenir au club l’enfant du pays Rémi Lesca ainsi que le pivot guinéen qui avait effectué une pige intéressante en cours de saison dernière, Ousmane Drame. Deux joueurs connaissant bien la Jeep Élite les accompagnent, Vincent « Vee » Sanford et Jérémy Leloup. Enfin, l’effectif est complété par le meneur Shannon Evans II, en provenance de Hongrie, où il a brillé.

Laurent Vila a tenté de créer un groupe composé de joueurs complémentaires, en tenant compte d’un budget diminué. Mais il est clair que cet effectif – qui ne comporte pour le moment que trois non-JFL – n’apporte guère de garanties. Shannon Evans peut-il passer le gap qui existe entre le faible championnat hongrois et la Jeep Élite ? Vee Sanford à l’arrière et Petr Cornélie sur le poste 4 ne se sentiront-ils pas un peu « seuls » ? Gérald Ayayi, Digué Diawara et ce même Petr Cornélie sauront-ils hausser leur niveau de jeu ?

Les quelques matchs de préparation disputés jusqu’à maintenant ne donnent guère d’indications dans un sens ou dans l’autre, que ce soit la large (+35) victoire face à un pensionnaire de NM1 (Dax-Gamarde) ou l’écrasante défaite (-64) face à Vitoria, formation de haut de tableau en Euroleague. Avec un groupe composé de neuf joueurs (dont un aspirant, Gérald Ayayi), Pau-Lacq-Orthez va avoir besoin que tous ses joueurs donnent le meilleur d’eux-même, voir plus, pour arriver à viser autre chose que le maintien. Mais même éviter la relégation ne va pas être chose aisée pour les Béarnais.

Salle : Palais des Sports (7 502 places)

Photo : Élan Béarnais – Éric Traversié

Président : Didier Rey (65 ans)

Partants : Léo Cavalière (Strasbourg), Yohan Choupas (Monaco), Thibault Daval-Braquet (Bourg-en-Bresse), Travis Leslie (Châlons-Reims), Cheikh Mbodj (Nishinomiya/JAP), Ronald Moore (Cibona Zagreb/CRO), Ekene Ibekwe (Champagne Basket), Tyrus McGee (Holon/ISR)

Arrivées : Shannon Evans (Atomeromu SE Paks/HON), Rémi Lesca (Boulazac), Vee Sanford (Limoges), Jérémy Leloup (Dijon), Ousmane Drame (Gravelines-Dunkerque)

Shannon Evans II – né le 19 juillet 1994 – 1,85 m – Poste 1 – Américain

Flop ou bonne pioche ? Difficile de savoir ce que le natif de Suffolk (Virginie) va pouvoir réaliser dans le championnat français, lui qui n’a jusqu’à maintenant connu que la NCAA (à Buffalo puis à Arizona State, pour 16,5 points, 3,1 rebonds et 3,5 passes lors de son année senior, en 2017-18) et la Hongrie (deux saisons à Atomeru SE Paks). Auteur d’une bonne première saison dans ce championnat de petit calibre

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements