Le point sur la Jeep Élite par club : Bourg-en-Bresse impressionne

En cette période de quasi-interruption de la Jeep Élite pour cause de confinement, et avant que la saison redémarre (éventuellement…) début décembre, Basket Europe vous propose de faire un premier bilan de la saison, en examinant un club après l’autre, avec l’avis d’expert de Christophe Denis, ancien coach de Jeep Élite aujourd’hui consultant pour la chaîne L’Équipe. Aujourd’hui, Bourg-en-Bresse.

En début de saison, le recrutement de la JL Bourg avait suscité une certaine curiosité, avec l’arrivée de calibres comme Kadeem Allen, Thomas Scrubb et, surtout, Alen Omic. À l’usage, il faut avouer que l’ensemble fait mieux que de se défendre, figurant en tête du classement de la Jeep Élite (pour ce qu’il peut signifier, étant donné le nombre de rencontres reportées) et tirant son épingle du jeu en Eurocup pour sa première à ce niveau. Si Kadeem Allen a quelques difficultés à s’adapter au jeu européen, le collectif bressan tourne bien, tant en attaque qu’en défense. Au point qu’on ne serait pas surpris de voir Bourg-en-Bresse s’immiscer dans la course au titre, si l’équipe continue sur ce rythme.

Où en sont-ils ?

En championnat : 1er 4 victoire-0 défaites

La JL Bourg n’a pu jouer que quatre rencontres de Jeep Élite, mais pour autant de victoires. Et pas contre n’importe qui, s’il vous plaît ! Hormis Roanne, les victimes des hommes de Savo Vucevic figurent plutôt parmi les prétendants au titre, que ce soit Nanterre, Boulogne-Levallois ou LDLC Asvel, vaincue à l’Astroballe. Adossée à une attaque de feu, la « Jeu » artille à bon escient (voir plus bas « Les chiffres ») tout en ne laissant pas sa part aux chiens en défense : les 80,8 points encaissés par match sont surtout le reflet du jeu up-tempo pratiqué par les Bressans, qui savent considérablement gêner les tirs adverses (voir « Les chiffres » itou). La marque est plutôt bien répartie dans une équipe où le « six majeur » tourne à plus de 8 points par match (Peacock-Andjusic-Wright-Omic-Scrubb-Allen) sans « se goinfrer » : même la gâchette Danilo Andjusic ne prend « que » 12 tirs par match, dont il fait de plus bon usage (voir ci-dessous).

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements