L’Euroleague et le CSKA Moscou privent le Danemark de son rêve de se qualifier à l’EuroBasket

Sacha RUTARD
0

Le conflit délétère entre la Fédération Internationale et l’Euroleague va mettre fin à la belle histoire danoise avant même son dénouement.

Après leurs victoires sur la Lituanie et la République Tchèque, les Danois sont à même de se qualifier pour l’Eurobasket. Il leur reste deux matches au programme dans la bulle de Vilnius, face à la Belgique et de nouveau la Lituanie. En cas de victoire sur l’équipe balte, ils se qualifieraient au championnat d’Europe pour la première fois depuis 1955 ! C’est “peut-être l’un des matchs les plus importants de l’histoire du basket-ball danois,” a déclaré la fédération.

Mais la mission difficile est devenue impossible. Leur meilleur joueur est Gabriel Lundberg (1,93m, 26 ans), qui tourne en 4 matches de qualification à 25,3 points (48,4% à trois-points), 5,8 rebonds, 4,3 passes, 1,0 interception pour 24 d’évaluation. Il a marqué 38 points lors du premier match à Vilnius face à la Lituanie. Jusqu’ici, il portait le maillot du club polonais de Stelmet Enea Zielona Gora, mais ses excellentes performances (il a tourné à 20,4 points, 3,8 rebonds, et 5,4 passes en VTB League et a été élu Joueur du Mois de décembre) lui ont valu l’intérêt du CSKA Moscou, qui a payé environ 250 000 euros d’indemnités de transfert à Zielona Gora.

“La fédération a examiné les possibilités d’amener Lundberg aux deux matches contre la Belgique et la Lituanie les 20 et 22 février, ou seulement à l’un d’entre eux, mais les réalités actuelles à Moscou rendent cela irréaliste,” a déclaré la Fédération danoise dans un communiqué.

Elle souligne que Lundberg n’est que le cinquième Danois à entrer en Euroleague et cite le joueur :

« Avoir la possibilité de représenter le Danemark a été une expérience incroyable pour moi. L’un des plus grands honneurs que vous puissiez connaître en tant qu’athlète est d’être autorisé à représenter votre pays dans le sport que vous pratiquez, ce fut donc un plaisir. Mais bien sûr, ce n’est pas un adieu, c’est juste un évènement. Je ne sais pas quand ce sera le cas, mais je suis sûr que je jouerai un jour à nouveau pour l’équipe nationale. Cependant, je voudrais également dire qu’il est très dommage que je ne puisse pas terminer ce que nous avons commencé il y a tant d’années. Je pense vraiment que nous avons encore une chance, même si je n’y suis pas. Je voulais juste en faire partie, mais j’encourage les gars et je vais regarder les matchs. Ils doivent donner du gaz, s’amuser et savoir que nous pouvons jouer sans pression.”

Triste que le sort d’un (petit) pays soit moins important que celui d’un (gros) club.

Photo: Gabriel Lundberg (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements