Euroleague : LDLC ASVEL / Bayern Munich – T.J. Parker : « Si vous n’êtes pas prêts à leur impact physique vous êtes en difficulté, comme nous l’avions été d’entrée au match aller »

Théo Tetard
0

Barcelone, CSKA Moscou, Real Madrid, Fenerbahçe ou encore Milan. Les cadors sont là, bien accrochés au sommet de l’Euroleague où figurent deux invités surprise : le Zenit Saint Petersbourg et le Bayern Munich. Opposés aux Villeurbannais ce vendredi soir à l’Astroballe, les hommes d’Andréa Trinchieri seront-ils en mesure de stopper leur série de victoires ?

Avec quatre victoires et un très gros match contre Milan (78-69), Villeurbanne a réalisé un parcours incroyable depuis le début de l’année. Candidats aux playoffs, l’Olympiakos, Valence et Vitoria sont tombés aux mains des Français qui présentent un bilan de 10 victoires et 14 défaites. T.J. Parker et son équipe peuvent encore se prendre à rêver d’une participation aux playoffs de la compétition malgré six déplacements à l’extérieur sur le dernier tiers de cette saison régulière.

Face au Bayern, l’ASVEL se devra de continuer sur la même dynamique et tentera de flirter avec les statistiques de ses deux derniers matchs (66,2% à deux-points et 44,4% à trois-points) et s’appuiera sur le tempo donné par Antoine Diot et Norris Cole pour flairer les bons coups en transition. La clé du match sera aussi de contenir Vladimir Lucic (13,6 points et 4,8 rebonds) et Jalen Reynolds, qui peuvent être les principaux dangers dans ce match, compte-tenu de leur efficacité dans les duels.

Ce soir deux meneurs de gros calibre s’affrontent : Norris Cole (13,5 points) et Wade Baldwin IV (14,3 points et 3,8 points par match). Sur les derniers matchs, le double champion NBA avec Miami, a montré qu’il est le leader de l’équipe et il n’est pas exclu qu’il puisse prendre les choses en main en utilisant sa rapidité et son QI basket face à Wade Baldwin, joueur rugueux et redoutable sur son stop-and-pop, si l’on lui laisse de l’espace.

Après les prolongations contre l’Alba Berlin (101-95) il y a deux semaines, l’équipe d’Andrea Trinchieri se retrouve à la cinquième place avec un record pour une équipe Allemande de 15 victoires et 9 défaites.

T.J. Parker (Coach LDLC ASVEL) : « Cette équipe joue très bien, avec d’excellents joueurs comme Baldwin, Reynolds ou Lucic, que nous connaissons bien. Suis-je surpris ? Ils ont un très bon coach. Il a amené sa patte défensive et ils mettent beaucoup de pression. Si vous n’êtes pas prêts à leur impact physique vous êtes en difficulté, comme nous l’avions été d’entrée au match aller. Nous devons être vraiment concentrés dès les premières minutes », déclare T.J. Parker à nos confrères du Progrès. « Nous sommes sur une bonne dynamique et nous devons continuer à avoir un bon ratio (passes décisives/balles perdues). Quand c’est le cas, nous sommes dans le coup. »

Vladimir Lucic (Capitaine Bayern Munich) : « Lyon est une équipe très physique et athlétique et ils sont en grande forme en ce moment, comme pratiquement aucune autre équipe de l’EuroLeague. Moustapha Fall avec son gabarit change la donne des deux côtés du terrain et nous devons nous y adapter. Déjà l’année dernière c’était très difficile face à cette équipe.”

Andrea Trinchieri (Coach Bayern Munich) : « Comme lors du premier match, nous les retrouvons dans leur meilleur moment de la saison. L’ASVEL joue superbement bien en ce moment et a remporté un très gros match contre Milan. Leur équipe est légèrement différente, mais leur identité de jeu est très claire. Leur système est construit autour de Moustapha Fall. Norris Cole, David Lighty et Guerschon Yabusele sont dans une forme incroyable et tout le monde défend d’une façon assez agressive, physique et dure. Ils ont une très grande profondeur de banc, sont très athlétiques et prennent de la place, c’est donc une tâche très difficile qui nous attend. »

Photo d’ouverture : Jalen Reynolds et Moustapha Fall (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019