Eurocup : Boulogne-Levallois sévèrement corrigé par le Lokomotiv Kuban

Théo Tetard
0

Face au Lokomotiv Krasnodar, les Metropolitans 92 sont totalement passés à côté de leur match et se sont inclinés lourdement (61-83). Après avoir perdu le point-average à Trento, Boulogne l’a égaré aussi face aux Russes et avec cette défaite, aucune équipe de ce groupe F ne sera qualifiée avant le dernier round.

L’entame de match fut médiocre. Une fâcheuse habitude bien trop récurrente pour Boulogne-Levallois cette saison. Totalement crispés par l’enjeu, les hommes de Jurij Zdovc se sont retrouvés sans solution en attaque en plus de ne pas être dans le rythme en défense. Ils encaissaient un 8-0 d’entrée. En fin de quart, Boulogne-Levallois se réveillait mais sans empêcher Krasnodar de prendre l’ascendant sur le match. Les Russes bien plus agressifs comptaient déjà huit unités d’avance à l’entame du second quart (14-22).

Krasnodar a tout balayé sur son passage dans ce second acte et a fait régner sa loi sous l’impulsion de Kevin Hervey (12 points, 4 rebonds et 2 interceptions pour 13 d’évaluation en 26 minutes) et Nigel Williams-Goss (19 points, 7/11 aux tirs dont 2/3 à trois-points et 3/5 aux lancers francs, 7 rebonds, 6 passes pour 27 d’évaluation en 32 minutes de jeu). Les Franciliens étaient totalement déboussolés en attaque et ont cumulé les pertes de balles (11 ballons perdus) en plus de se faire dominer en défense malgré de bons efforts défensifs qui n’ont pas portés leurs fruits. Seul Maxime Roos (12 points), Anthony Brown (15 points) et Brandon Brown (11 points) surnageaient mais ne permettaient pas d’arrêter la spirale infernale du club Russe. Boulogne rentrait aux vestiaires avec un gros retard (28-48).

Les Mets étaient dominés à tous les étages dans ce troisième quart et Krasnodar ne s’arrêtait pas en si bon chemin en continuant d’imprimer une intensité monstre en défense. Côté francilien, les attaques étaient laborieuses et les pertes de balles s’accumulaient, Maxime Roos et les siens étaient totalement largués, tandis que le trio Will Cummings, Kevin Hervey et Nigel Williams-Goss (49 points à eux trois dans ce match) continuait de pilonner (43-67).

Le dernier quart a été anecdotique pour les Mets. Les maux de la première mi-temps ont été les mêmes et s’ils n’ont pas cessé de se battre, le rouleau compresseur russe écrasait tout sur son passage. Au bord de l’élimination, les russes ont fait parler leur expérience dans ce match capital en provoquant 19 pertes de balles côté Metropolitans 92.

Maxime Roos (Metropolitans 92) : “On a essayé de nouvelles choses ce soir mais ça n’a pas marché. Ils ont été plus agressifs que nous. Ils ont joué à un meilleur niveau que nous ce soir. Ils ont bien fermé en défense sur les switchs. C’est un axe de travail pour la semaine. Il va falloir être focus pour réagir face au Portel. On va bien regarder ce match, ils nous ont fait déjouer. Il faudra faire beaucoup mieux face au Partizan.”

Photo : Eurocup

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements