Euroleague : l’Asvel s’incline sur le fil contre le Real Madrid pour la dernière à domicile

Clément Carton
0

Dans une rencontre défensive, l’Asvel a manqué de peu la victoire (74-71) à l’occasion de son dernier match à domicile de la saison en Euroleague. Le Real Madrid se rassure et reprend sa marche en avant afin de valider son billet pour les playoffs.

Sous les yeux du président Tony Parker et du sélectionneur des Bleus Vincent Collet, les Villeurbannais ont montré un bien plus beau visage que contre Nanterre. Accrocheurs en défense, les hommes de T.J. Parker ont longtemps tenu tête aux Madrilènes (37-32 à la mi-temps). Sauf que le Real, qui jouait gros à l’Astroballe afin de s’éloigner d’une zone dangereuse au classement, s’est réveillé offensivement lors du troisième acte.

Un énorme tir à trois-points d’Alberto Abalde est venu punir l’Asvel à une minute du terme (69-63, 39’). Deux shoots difficiles d’Antoine Diot et Guerschon Yabusele derrière l’arc et Norris Cole sur la ligne ont pourtant permis à Villeurbanne d’y croire et de revenir à 1 point à 13 secondes du terme (72-71). Mais Trey Thompkins n’a pas tremblé sur la ligne pour redonner une possession d’avance à la maison blanche (74-71). À la suite d’un cafouillage lors de la dernière action, Charles Kahudi manque le trois points de l’égalisation, au buzzer.

Privés de William Howard, Derrick Walton et Matthew Strazel et ayant préservé Ismael Bako et Kevarrius Hayes, les Villeurbannais peuvent afficher quelques regrets car ils ont fait jeu égal une bonne partie du match avec les hommes de Pablo Laso, privant notamment Walter Tavares de développer son jeu (8 points, 7 rebonds, 4 fautes). Omniprésent dans la raquette et à trois-points, le duo Moustapha Fall (4 points, 11 rebonds, 5 contres pour 19 d’évaluation) – Antoine Diot (12 points à 3/6 à trois-points, 5 passes pour 18 d’évaluation) n’a pas suffit. Une fois n’est pas coutume, c’est l’adresse qui a cruellement manqué à l’Asvel (17/34 à 2-points, 9/25 à 3-points).

C’est la quatrième défaite consécutive en Euroleague pour Villeurbanne qui retombe au 14e rang (12 victoires, 18 défaites). De son côté, le Real Madrid se donne un peu d’air (7e, 18 victoires, 13 défaites) avant un match crucial mardi prochain face à l’Anadolu Efes Istanbul, qui reste sur 8 victoires en 9 matchs dans la compétition.

T.J. Parker (coach Asvel) : “Je suis fier de mes joueurs. Nous nous sommes bien battus ce soir. Ce n’est jamais facile de jouer contre le Real Madrid. Nous avons montré de belles choses défensivement tout au long du match.
D’avoir fait deux bons matchs contre eux, c’est super. Mais c’est une équipe qui joue depuis des années ensemble, qui ne panique jamais, ils ont l’habitude de ce genre de situations. Il nous manquait une équipe espagnole, c’était eux, on aurait bien voulu l’avoir, mais bon, c’est comme ça.”

Photo : Moustapha Fall (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

avril 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements