Evan Fournier (équipe de France) : « J’ai toujours cette défaite de l’Argentine en travers de la gorge »

Clément Carton
0

L’équipe de France entame sa préparation avant de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo. Véritable leader offensif de l’épopée à la Coupe du monde 2019, Evan Fournier (2,01 m, 28 ans) arbore sa première campagne olympique avec de l’ambition et en restant les pieds sur terre.

Qu’est-ce que ça fait de se retrouver après deux ans sans compétition internationale chez les Bleus ?
Comme chaque année, c’est toujours un plaisir de revenir, de voir les copains, d’évaluer les progrès des uns et des autres. Et aussi de pouvoir jouer en compétition. On est là pour ça, au final. Je suis vraiment impatient de reprendre.

Dans quel état de forme êtes-vous en début de préparation avec les Bleus ?
Je vais plutôt bien. J’ai terminé ma saison il y a environ début juin. C’était un challenge de prévoir ma période de repos cette année parce que, habituellement, j’ai toujours un peu de temps pour déconnecter et reprendre le chemin de l’entrainement. C’est un peu différent cette année. J’ai coupé 10 jours et j’ai repris l’entraînement à l’INSEP. Je vais avoir grand besoin de la préparation pour me remettre dedans aussi, c’est fait pour ça.

Vous avez été touché par le Covid-19 il y a quelques mois. Comment avez-vous vécu cette période ?
Finalement, je n’ai été malade qu’une semaine. Ce n’était pas grand chose, j’ai juste eu de la fièvre. Le gros problème, c’était surtout après. J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer, j’ai eu des problèmes de vision, j’étais un petit peu perdu dans ma tête. Disons que tous mes sens étaient attaqués. Bref, c’était vraiment pas facile à vivre parce que j’avais l’impression d’être dépassé et que tout allait trop vite pour moi, tout le temps. Par exemple, quand je conduisais, j’avais trop d’informations : les lumières, les voitures, les vélos, etc. Forcément, quand j’arrivais sur le terrain, c’était pire. J’ai fait le vaccin après-coup puisque des chercheurs à Harvard ont montré des exemples de cas où le vaccin permettait de se sentir mieux même après avoir contracté la maladie. Après ma première dose, j’étais beaucoup mieux. J’ai fait ma deuxième dose avant d’arriver en France et je ne dirais pas

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photos : FFBB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements