Guide Ligue Féminine 2021-22 – Bourges : un titre à reconquérir

Clément Carton
0

Après une saison régulière quasi-parfaite, Bourges a loupé la marche de la finale en tombant sur Lattes-Montpellier en demie, comme en Coupe de France deux mois plus tôt contre le même adversaire. Ce sont revanchardes que les Tango abordent une nouvelle saison avec un groupe quasiment inchangé, comme leurs ambitions.

Comme chaque saison, Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe de Ligue Féminine. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, vous pouvez vous abonner ici.

Même bases, mêmes objectifs. A Bourges, le club le plus titré de l’histoire du basket féminin, certaines choses ne changent pas. Comme les ambitions de titre. « Quand on est à Bourges, on sait ce que l’on a à faire », résume le coach Olivier Lafargue, en place depuis 2017. Pour toujours viser plus haut, le meilleur entraîneur de Ligue Féminine en 2021 a souhaité s’appuyer sur la même ossature que l’an dernier, avec neuf joueuses conservées.

Avec les départs de Magali Mendy et de la MVP de LFB en titre, Alexia Chartereau, le staff a fait appel à deux joueuses expérimentées pour compléter le groupe : la polyvalente Keisha Hampton (ex-Villeneuve d’Ascq) et la capitaine des Bleues, Endy Miyem, de retour pour sa 10e saison sous le maillot des Berruyères.

L’Euroleague, pas de droit à l’erreur

Au-delà des ambitions hexagonales, les Tango misent sur une qualification pour la plus prestigieuse des compétitions européennes, l’Euroleague, que le club dispute sans discontinuer depuis 26 ans. Les 22 et 23 septembre prochains, l’effectif se rendra à Schio en Italie pour défier l’équipe de Sandrine Gruda et Valence, vainqueur de l’Eurocup l’an dernier. Mais seule la première place de ce mini-tournoi à trois permettra de se qualifier. Le faux-pas est donc interdit, l’adversité très relevée, et ce très tôt dans la saison.

« On sait qu’on a des échéances très importantes et très vite. Ça charge un peu parce que, d’habitude, on a le temps de mettre des nouvelles choses en place pour performer dans la durée. Là il faut qu’on performe tout de suite. Il va vite falloir qu’on se mette en état d’esprit pour être conquérantes parce qu’on sait que ce ne sera pas simple », confie Olivier Lafargue à l’heure de la reprise au complet, et seulement trois semaines pour arriver prêtes.

Une préparation raccourcie du fait de l’arrivée tardive des quatre médaillées européennes et olympiques sous le maillot bleu (Duchet, Michel, Rupert, Miyem) mais aussi de son entraîneur, assistant de l’équipe de France, lui aussi en vacances prolongées. « La moitié du groupe sort de compétitions internationales. Ça aussi, c’est un critère à prendre en compte. On a fait le choix de leur dire de couper complètement pendant trois à quatre semaines, et qu’on fasse très attention à ne pas se blesser d’entrée. »

L’expérience et le collectif au coeur du projet

C’est donc avec un collectif de 11 joueuses, dont sept trentenaires et seulement trois étrangères, que Bourges va démarrer une nouvelle saison. Difficile de dégager un cinq de départ tant la profondeur de banc est de haut niveau, à tous les postes. Pour sa 4e saison, la première sans Alexia Chartereau, Iliana Rupert – sous contrat jusqu’en 2023 – est attendue comme la pierre centrale de l’édifice, tout comme Endy Miyem pour son grand retour dans le club de ses débuts.

 « Le départ d’Alexia va refondre les responsabilités. Cela va laisser des opportunités à d’autres, notamment à Iliana (Rupert) qui va pouvoir prendre encore plus d’importance », explique Olivier Lafargue, qui espère reconquérir un titre qui lui échappe depuis 2018. La rentrée des classes est prévue le 2 octobre au Prado, contre La Roche Vendée.


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo : Iliana Rupert (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019