Espagne : Astou Ndour, en sandales à Dakar, avec une bague en WNBA

Sacha RUTARD
0

Astou Ndour (1,98m, 27 ans) est devenue cette semaine avec le Chicago Sky la troisième Espagnole à remporter le titre WNBA après Amaya Valdemoro (en 1998, 1999 et 2000 avec les Houston Comets) et Anna Cruz (en 2015 avec le Minnesota Lynx).

On ne peut pas écrire que l’internationale espagnole a eu un rôle prépondérant dans la victoire du Sky puisqu’elle n’a totalisé que 18 minutes sur l’ensemble des quatre matches de la finale, mais cela n’empêche pas l’histoire d’être belle.

« Je n’ai jamais fixé de limites. Enfant, je n’ai jamais eu de paires de chaussures, par exemple. Je me suis entraîné avec des sandales en plastique, mais je ne me suis jamais plaint parce que je voulais continuer d’essayer. Depuis toute petite, je voulais être basketteuse et mes parents m’ont laissée en rêver. Ils m’ont encouragée à jouer et à essayer et je leur en serai toujours reconnaissante », raconte celle qui est née à Dakar, il y a 27 ans.

Astou est investi dans son pays d’origine, le Sénégal, afin de venir en aide aux enfants à travers sa fondation.

« Dans tous mes dessins à l’école, je peignais des filles avec un ballon de basket et j’ai commencé à jouer à l’âge de six ans. J’ai grandi avec Michael Jordan et Pau Gasol comme références et je me suis levée à l’aube pour regarder les matchs de la NBA. Je dis aux filles qui viennent à moi d’étudier et de jouer. Qu’elles ne jettent jamais l’éponge. Laissez-les se concentrer sur leurs objectifs et se battre pour elles. Je me bats pour qu’elles aient des ressources, des crayons et des sacs à dos, pour promouvoir ces rêves »,

Pour elle, les portes de l’Espagne se sont ouvertes lorsqu’une amie d’enfance, Aminata Diop, l’a mise en relation avec Gran Canaria. Elle avait 14 ans et pesait 55 kilos, soit près de 20 de moins qu’aujourd’hui. Elle était alors peu charpentée et anémique… Elle a obtenu la nationalité espagnole et elle a joué dans les ligues d’Espagne, de Turquie, d’Italie et de Russie, et remporté quatre médailles en six tournois avec l’équipe espagnole. Elle est désormais la meilleure joueuse espagnole depuis qu’une autre naturalisée, Sancho Lyttle, lui a laissé la place libre en sélection.

« J’aime son enthousiasme et son envie de travailler, et en même temps sa tranquillité pour consolider la croissance et l’évolution constante qu’elle a eues », confie la pionnière Amaya Valdemoro. « Depuis que je la connais, elle n’a pas arrêté de travailler et à la fin cette persévérance paie. C’est une très bonne personne et elle mérite toutes les bonnes choses qui lui arrivent », confirme Anna Cruz. « J’ai l’envie d’être une référence pour les filles qui me disent qu’elles sont inspirées par moi. Lorsque vous vous sentez fatiguée, vous pensez immédiatement à elles et passez à autre chose. Ses messages me touchent », insiste Astou Ndour. Les mots d’une championne WNBA.

Photo : FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019