Vainqueur de la Belgique, l’équipe de France toujours invaincue en préparation

Jeudi soir, l’équipe de France a conclu sa préparation estivale sur une quatrième victoire en autant de matches contre la Belgique à la Sud de France Arena de Montpellier (90-71). De bon augure, six jours avant le match contre la République Tchèque à l’occasion des qualifications pour la Coupe du monde 2023.

Dernière répétition réussie pour l’équipe de France avant les matches à enjeux. Quarante-huit heures après leur large succès contre l’Italie ce mardi, les Bleus ont enchaîné une quatrième victoire en quatre matches amicaux face à la Belgique. Après un premier quart-temps poussif, l’équipe de Vincent Collet a déroulé pour vivre une deuxième mi-temps très tranquille (90-71).

Dans le contenu, il faut encore souligner la belle défense tricolore (71 points encaissés), le collectif huilé (22 passes décisives) ou encore la belle adresse (63 % à 2-points, 11/26 à 3-points), pour une sortie réussie. À l’image de l’excellence du duo d’intérieurs Vincent Poirier (9 points, 12 rebonds) – Rudy Gobert (12 points, 6 rebonds), la vista de Thomas Heurtel (13 points, 6 passes) ou l’activité d’Evan Fournier (10 points, 5 rebonds, 3 passes) et de Terry Tarpey (8 points, 3 rebonds, 2 interceptions en 12 minutes).

Une première mi-temps à deux visages

L’entame fut pourtant laborieuse, surtout défensivement. Très actifs, les Belges sanctionnaient rapidement les Bleus par leur rythme, notamment celui du nouveau joueur de l’ASVEL Retin Obasohan (14 points, meilleur marqueur de la rencontre). Et le tir de l’ancien Manceau Jonathan Tabu, désormais le joueur le plus capé de l’histoire des Belgian Lions avec 140 sélections, leur donnait 11 points d’avance très tôt dans la rencontre (13-24, 8e).

Sans s’affoler, les hommes de Vincent Collet retrouvaient des automatismes entre les deux quarts-temps, haussaient le curseur défensif et trouvaient enfin de l’adresse pour passer devant, après un 16-3 en cinq minutes (29-27, 14e). Que ce soit Vincent Poirier ou Rudy Gobert, le secteur intérieur dominait totalement la raquette, à l’image de l’énorme poster de Rudy Gobert sur Ismael Bako. Et Thomas Heurtel finissait avec une intensité folle pour virer en tête de 9 unités à la mi-temps (44-35).

Cette intensité ne redescendait pas au retour des vestiaires. Le sublime passage de Terry Tarpey, qui prouve match après match qu’il peut apporter sur de courtes séquences, mettait les Bleus sur la voie. D’autant qu’Evan Fournier et Thomas Heurtel enchaînaient avec énormément d’adresse (60-40, 25e, puis 68-48, 28e). 

Les hommes de Dario Gjergja entamaient très tôt leur garbage time, à l’issue du troisième quart. L’écart creusé, monté jusqu’à +25, l’équipe de France en faisait de même. Elle finissait la rencontre avec sérieux. Avec seulement dans les dernières minutes une petite alerte pour Théo Maledon, mal retombé sur les dents, et sorti après un saignement au menton.

Six jours pour préparer la République Tchèque

La préparation terminée, Vincent Collet annoncera dans les prochains jours son groupe définitif pour l’EuroBasket, d’autant que deux matches à enjeu arrivent d’ici là. L’équipe de France accueillera la République Tchèque mercredi 24 août (20h30,) avant de se déplacer en Bosnie-Herzégovine samedi 27 août (20h) dans le cadre de la deuxième phase de qualification à la Coupe du monde 2023. L’EuroBasket suivra très vite, avec le lancement de la compétition le 1er septembre face au pays-hôte, l’Allemagne.

Boxscore France – Belgique

Photo : Evan Fournier / équipe de France (FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019