Equipe de France : Sylvain Francisco et Damien Inglis, facteurs X

Sylvain Francisco, auteur de son record de points en sélection, et Damien Inglis, signataire d’une première prestation remarquée, ont – comme l’équipe de France de manière générale – impressionné vendredi soir contre la Lituanie (65-90).

À Panevezys, à 1h30 au nord de Kaunas, toutes les lumières étaient braquées sur le phénomène mondial Victor Wembanyama qui, à 18 ans, a frôlé le double-double pour sa première sélection en équipe de France (20 points et 9 rebonds pour 23 d’évaluation en 23 minutes). Mais, contre la Lituanie, deux autres Bleus ont dépassé les 20 d’éval en n’excédant pas les 20 minutes de temps de jeu : Sylvain Francisco et Damien Inglis.

Auteur de 21 points à 8/9 aux tirs, dont un parfait 5/5 à longue distance, pour sa troisième sélection en équipe de France, le meneur de Peristeri a livré un récital. Trop rapide en première mi-temps, trop adroit en deuxième, la flèche Sylvain Francisco avait bien réglé son arc. « Individuellement, je cherchais à savoir ce que la défense allait me donner. C’était le drive au début. Ensuite, ils m’ont laissé à trois-points pour voir si je pouvais shooter. Et j’ai sanctionné », a-t-il livré à la sortie des vestiaires.

Appelé pour la première fois en équipe nationale en février dernier pour deux rencontres prometteuses contre le Portugal (8 et 15 points), l’ancien meneur de Roanne et de Manresa, 25 ans, réalise un début de saison tonitruant en Grèce, à Peristeri, avec lequel il brille en BCL sous les ordres de la légende Vassilis Spanoulis. Il rêve toujours de NBA. « Il a un énorme talent offensif avec une vitesse incroyable. Sur la première action, il a terminé au cercle et ensuite ils ont été obligés de reculer. Mais par rapport à février, je trouve qu’il a haussé le ton défensivement », a approuvé le sélectionneur Vincent Collet.

Les rookies ont tous marqué

Pour sa première sélection en équipe de France, Damien Inglis s’est également montré très à son avantage. L’ailier-fort de Gran Canaria, coéquipier de club d’Andrew Albicy, s’est fendu de 15 points à 6/10 aux tirs, 8 rebonds et 3 passes décisives pour 20 d’évaluation en 19 minutes. Au-delà des stats, le Guyanais a marché sur ses adversaires, qui n’ont jamais été en mesure de contrer sa puissance, notamment dos au panier.

En Espagne depuis deux saisons, l’ailier de 27 ans est en pleine possession de ses moyens. « Je sais qui je suis aujourd’hui, je ne me cache pas. J’ai mis beaucoup de temps à trouver ma voie. Mais maintenant, je sais ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire », a-t-il confié en interview.

Un autre élément qui rendra certainement fier le staff français : les cinq joueurs qui fêtaient leur première sélection en équipe de France ont également inscrit leurs premiers points internationaux : Victor Wembanyama (20), Damien Inglis (15), Ismaël Kamagate (6), Yoan Makoundou (5) et Juhann Begarin (2), qui s’est ajouté à la liste à 33 secondes du buzzer final. Cette jeunesse triomphante est pleine de promesses.

Photo : Sylvain Francisco (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019