Betclic Elite : Boulogne-Levallois s’offre le derby à Paris

Teddy Perez
0

A Carpentier, le derby francilien revient entre les mains de Metropolitans plus solides pendant 40 minutes. Ils décrochent leur 10e victoire de la saison (71-91) et poussent Paris proche de la zone rouge.

La logique du classement a été respectée, mais la victoire n’a pas été gagnée d’avance pour des Metropolitans très brouillons en cette 13e journée de Betclic Elite. Les joueurs de Vincent Collet ont pris leur temps pour finalement s’imposer sur un large écart de 20 points, loin de l’image globale d’une rencontre serrée jusqu’au début du dernier quart-temps (64-70, 32e).

Les Parisiens n’ont pas démérité mais les erreurs de concentration et le manque de réussite dans les derniers instants du match auront eu raison d’eux. Revenu avec le groupe parisien, Jeremy Evans s’octroie la meilleure performance de son équipe avec 11 points et 7 rebonds, et quelques dunks qui ont fait chauffé la Halle Carpentier. Son compère de l’intérieur Ismael Kamagate a également fait régner l’ordre durant toute la première période, espérant remporter son duel face au géant Wembanyama. Finalement, c’est tout le collectif parisien qui s’est éteint lorsque les Mets se sont ressaisis dans tous les compartiments du jeu.

« Nous n’avons pas été suffisamment patient en première mi-temps. On défendait déjà, on dominait mais on a fait quelques possessions offensives précipitées. Petit à petit, en construisant, on a fait la différence. Ce soir, on a perdu seulement 7 pertes de balles et était meilleur au rebond, c’est important. Face à beaucoup de valeurs athlétiques à Paris, on a eu du mal à trouver de l’adresse dans la raquette (51 % aux tirs à deux-points – NDLR). Je trouve cependant que c’est un très beau match, un de nos meilleurs. »

VIncent Collet, en conférence de presse

Un match sans pour Wembanyama, Coulibaly se révèle

La Halle Carpentier à guichets fermés n’a pas pu profiter à un nouvel exploit du prodige Wembanyama. Bousculé tout le long du match par les intérieurs franciliens, Aaron Simms en principal chien de garde, il finit à 11 points, 5 rebonds et 6 contres. Mais même quand son jeu d’attaque était défiscient, Wembanyama a trouvé le moyen d’apporter aux siens.
Les nombreux guests présents dans la salle, dont les rappeurs Travis Scott, Laylow ou encore Mister V, ont du attendre la toute fin de rencontre pour admirer une action de classe de Victor. Après avoir contré la montée au cercle de Juhann Begarin, Wemby a été à la finition à trois-points d’une énième contre-attaque primée de Levallois (66-87, 39e). La star tricolore a alors pu sortir sous l’ovation du public une minute plus tard.

Pour s’accomplir, les Métropolitans 92 s’en sont remis à leur ligne arrière. Les futurs All-Stars Hugo Besson (19 points, 11 rebonds) et Tremont Waters (17 points, 4 passes décisives) ont ébloui Carpentier de leur talent, guidant les leurs vers une victoire essentielle après deux revers en championnat. Le jeune Bilal Coulibaly a également apporté son énergie en sortie de banc. Avec la blessure d’Aaron Henry et en attendant la qualification de Jason Smith, Vincent Collet a lancé l’ailier de 18 ans durant 19 minutes sur le parquet parisien. Il termine avec 4 points, 7 rebonds, 2 interceptions et 23 de +/-, le même que son aîné Wembanyama.

Avant Noël, les Mets devront conserver leur place sur le podium face à un concurrent direct avec la réception du Cholet Basket. Dans le même temps, le Paris Basketball se déplacera à Nancy. Un duel qui compte déjà pour sauver sa place en Betclic Elite.

À Paris.

Boxscore Paris Basketball – Metroplitans 92 / Calendrier Betclic Elite / Classement Betclic Elite

Photo : Basket Europe

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019