Euroleague – Le grand bilan de mi-saison : une course aux playoffs plus folle que jamais (2/2)

Baptiste Oleynik
0

Alors que la mi-saison de l’Euroleague approche à grands pas, la rédaction de Basket Europe dresse un premier bilan du début de saison, équipe par équipe. Deuxième partie : les formations de la 1e à la 8e place, de la sensation Baskonia à la confirmation Monaco.

Première partie à relire : le bilan des équipes de la 9e à la 18e place

La course (folle) aux playoffs bat son plein en Euroleague. Qui fera partie des huit derniers prétendants au titre de champion d’Europe 2022-23 ? À l’approche de la 17e et dernière journée de la phase aller, certaines équipes ont pris une longueur d’avance mais la ligue s’avère plus que jamais serrée en haut du classement. Après trois mois de compétition, trois formations sont à égalité sur le podium, alors que dix équipes enregistrent entre 50 et 70 % de victoires. Nul doute que de nombreux clubs lutteront jusqu’au 14 avril, date de la dernière journée de la saison régulière, pour assurer une place qualificative. Bien installée sur le podium, l’AS Monaco réalise l’entrée qu’elle voulait faire, avec 68,8 % de victoires. Mais la Roca Team le sait, le chemin est encore long pour atteindre l’objectif : être à Kaunas pour le Final Four du 19 au 21 mai prochain.

1e – Cazoo Baskonia Vitoria-Gasteiz : surprise en tête du championnat ! (11v-5d)

La surprenante formation basque réussira-t-elle à maintenir son niveau de jeu lors de la seconde partie de saison ? Une chose est sûre, l’excellente surprise de ce début d’année est espagnole. Cette équipe de snipers (plus grand nombre de 3-points tentés : 28,8 par match) n’a pas tardé pour prendre ses marques et dégainer dans tous les sens. Avec le retour au bercail de l’Américain Pierria Henry (10 points, 6,2 passes, 14,1 d’évaluation), arrivé après quatre journées, l’effectif de Joan Peñarroya est taillé pour tenir sur la durée et carbure à plein régime.

Les recrues estivales (Markus Howard, Darius Thompson, Mike Kotsar, Daulton Hommes…) ont toutes bien démarré, chacune avec un rôle bien ciblé. Récemment propulsés en tête de l’Euroleague, les Basques sont rayonnant en ce mois de décembre avec six succès d’affilée ! Le dernier en date face au Real Madrid, avec 21 unités du capitaine Rokas Giedraitis et 28 de Markus Howard. Le tireur fou – seulement 1,78 m – est le meilleur artilleur de la ligue avec 3,3 tirs à 3-points marqués par match, le tout en étant rookie !

Pierria Henry, retour gagnant. (c) Euroleague

L’entame en Liga Endesa est tout aussi bonne pour Vitoria-Gasteiz (4e place, 10v-3d, à une victoire du leader). Portée sur l’offensive, l’équipe au collectif redoutable fait le spectacle. En témoigne le nombre de sept joueurs obtenant une évaluation moyenne supérieure à 10 (Henry, Thompson, Kotsar, Costello, Sedekerskis, Howard, Giedraitis), alors que treize joueurs sont régulièrement impliqués sur le terrain ! D’ailleurs, le plus gros temps de jeu est pour Darius Thompson (seulement 34e de la ligue, 25 minutes), lui qui culmine à 5,7 passes décisives par match.

En totale confiance, les shoots pleuvent de toute part. Pas moins de sept joueurs affichent plus de 38 % de réussite longue distance, dont Markus Howard (plus grand nombre de 3-points inscrits de la ligue : 52/112), Vanja Marinkovic, Daniel Diez (seul espagnol de l’équipe…) et Matt Costello, au-dessus des 40 %. Avec un dernier match de la phase aller à Berlin (18e), la 2e attaque d’Euroleague (86 points marqués) a une occasion en or de rester devant ses concurrents et terminera à coup sûr meilleur bilan de la ligue à domicile à la mi-saison. Avec huit victoires à la maison (dont six de suite, série en cours) pour une seule défaite (92-97 contre l’Olympiakos, J4), la superbe Fernando Buesa Arena a des allures de forteresse. 

Prochain match (Round 17, fin de la phase aller) : 5 janvier, 19h00 @ ALBA Berlin

2e – FC Barcelone : Mirotic de retour, le Barça très bien placé (11v-5d) 

Et si le Barça remportait son premier trophée européen depuis le titre à Paris en 2010 ? Malgré un petit en retard à l’allumage en Euroleague (3v-2d en octobre), l’équipe catalane semble avoir retrouvé des couleurs. Malgré deux défaites d’un point en décembre, contre Villeurbanne (74-75, J12) et à Valence (84-83, J15), les hommes de Sarunas Jasikevicius commencent à engranger les victoires. L’équipe qui a rejoint le trio de tête (68,8% de victoire) tourne mieux. Et un homme n’y est évidemment pas étranger : Nikola Mirotic. En six rencontres, le MVP de la saison régulière 2021-22…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photo : Elie Okobo (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019