ASVEL : Tony Parker renonce à vendre ses parts

Selon L’Equipe, le président de l’ASVEL Tony Parler ne va pas céder la majorité du club comme il le souhaitait en raison d’un pacte avec les autres actionnaires.

Tony Parker fait marche arrière. Dans son édition du jour, L’Equipe révèle que le président de l’ASVEL renonce à céder ses parts à Serge Bueno, PDG de Smart Good Things et partenaire majeur du club depuis 2022, comme il en avait l’intention.

Début février, l’ancien meneur des Bleus souhaitait échanger ses actions du club contre des actions Smart Good Things, société dont il est directeur général délégué et ambassadeur depuis le printemps 2022. Dans un courrier daté du 9 février, il aurait demandé aux autres actionnaires d’en faire de même, ce qui n’est pas passé auprès de certains associés, dont ceux d’OL Groupe. Ces derniers soulèvent qu’ils ont signé un « pacte d’associés », ce qui bloque le projet d’échange d’actions. On se dirige ainsi vers un statu quo.

Aussi, TP est retourné dernièrement au Groupama Stadium à l’occasion du match de Coupe de France entre l’Olympique Lyonnais et Grenoble. Une manoeuvre qui a apaisé les tensions avec OL Groupe. Il a par ailleurs diné avec son nouveau patron américain, John Textor. Ce dernier lui aurait signifié qu’il ne serait pas enclin à reprendre l’ASVEL… pour l’instant. 

D’ici là, le club villeurbannais va devoir reprendre sa marche en avant et conserver de bons rapports avec l’OL, propriétaire de la future LDLC Arena dans laquelle l’ASVEL jouera la majorité des matches d’Euroleague et attendue pour le dernier trimestre de 2023.

Photo : Tony Parker (Léo Morillon – LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mars 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019