Le Portel encore battu à Fos – Eric Girard : « Pour gagner, il faut que les pros jouent à leur niveau »

Clément Carton
0

Toujours privé de victoire après son revers à Fos vendredi soir (79-77) lors de la cinquième journée, Le Portel est logiquement lanterne rouge de Betclic Elite. Le coach Eric Girard tire la sonnette d’alarme.

Le début de saison sur des oeufs de l’ESSM Le Portel n’a pas pris fin vendredi, avec une cinquième défaite en cinq matches, qui plus est contre un concurrent direct au maintien, Fos Provence. Derrière toute la rencontre, l’équipe d’Eric Girard a compté jusqu’à 18 points de retard dans le troisième quart-temps (56-38, 27e) avant d’amorcer une remontée – trop – tardive et de voir Allan Dokossi sécuriser la victoire finale d’une claquette dunk à sept secondes du buzzer (79-77). Une défaite que le coach attribue à la défaillance de ses joueurs majeurs.

« Nous étions certes pour la première fois au complet mais avec des joueurs aux abonnés absents. Nous avons volontairement pris sept joueurs pros, d’abord car nous n’avons pas beaucoup d’argent mais aussi pour que les joueurs ne se plaignent pas de ne pas jouer, d’avoir la pression, de sortir dès qu’ils font une bêtise… Mais si on a sept joueurs pro et quatre jeunes et qu’il n’y en a que deux qui sont bons à chaque fois, on ne gagne pas un match, et ce quel que soit l’adversaire : l’ASVEL contre qui on perd de deux points la semaine dernière, Fos contre qui on perd encore de deux points (NDLR : et Bourg contre qui l’ESSM a perdu de deux points lors de la 2e journée). Puisqu’on leur a fait confiance et qu’ils savent qu’ils vont beaucoup jouer, ces sept joueurs doivent tous apporter. Ce soir, certains ont été irréprochables, d’autres… On ne peut pas demander à des gamins qui n’ont jamais joué à ce niveau-là, excepté le petit Hifi qui a joué 3-4 mois l’année dernière, d’être des joueurs majeurs. Pour gagner, il faut que les pros jouent à leur niveau », a-t-il livré en conférence de presse.

Nadir Hifi a tout de même effectué son meilleur match de la saison (15 points à 6/13 aux tirs, 4 rebonds et 2 interceptions), tout comme Ron Curry (20 unités à 6/11 aux tirs, 4 rebonds), ce qui contraste avec la défaillance notable d’Emmanuel Nzekwesi (6 points à 1/6 aux tirs, 2 rebonds en 20 minutes) ou de Charles Abouo (0 point, 1 rebond en 14 minutes). L’entraîneur portelois garde confiance en ses joueurs même s’il faudra « plus » pour remporter des matches.

« Nous avons perdu cinq fois mais cinq fois de peu, ça montre que le groupe a des valeurs mais que ça ne suffit pas pour gagner dans ce championnat qui est très relevé. L’esprit du Portel qui nous a permis de nous maintenir sept ans en première division avec des moyens plus que limités, c’est dû à un savoir-faire, mais il faut plus. Le calendrier est dur mais on ne baisse pas les bras, et on ne baissera pas les bras de si tôt. Je reste optimiste sur ce que j’ai vu sur une partie du match. Il faut le faire sur 40 minutes désormais. »

Eric Girard a une semaine pour travailler tandis que se profile, après un tour en Coupe de France contre le Champagne Basket mercredi, la réception du coleader invaincu de Betclic Elite, Le Mans, dimanche prochain à 15h15.

Boxscore Fos – Le Portel / Classement Betclic Elite

Photo : Allan Dokossi / Ryan Mikesell (LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019