Sasa Obradovic après la victoire contre la JL Bourg : « Si je suis moi-même fatigué, je n’imagine pas dans quel état sont les joueurs »

Romain Henry
0

L’AS Monaco enchaîne deux à trois matches par semaine et pour l’instant maintient le cap sur les deux fronts, français et européen.

Dans la douleur, l’AS Monaco s’est imposée, 98-94, contre Bourg-en-Bresse à l’occasion de la 6e journée de Betclic Elite. Une rencontre dominée dans un premier temps par la Roca Team grâce à un Elie Okobo des grands soirs, excellemment épaulé par Jordan Lloyd. Mais comme c’est le cas depuis quelques matchs, Monaco s’est effondrée dans le troisième quart-temps, au point même d’être un instant mené. Jusqu’au bout, les joueurs de Bourg y auront cru mais l’expérience de l’actuel leader du championnat aura cette fois-ci suffi.

 L’entraîneur de Monaco Sasa Obradovic ne cache pas la fatigue d’une semaine éprouvante :

« Les derniers déplacements en Euroleague ont été énergivores. Ce soir, on leur a laissé des opportunités, (James) Palmer et (Jordan) Floyd en ont profité pour prendre leur chance. On a montré du caractère en fin de match, les joueurs méritent un jour de repos demain (hier). L’ambiance était au rendez-vous, les gens payent pour voir ce genre de match. C’est important de leur proposer du spectacle. Actuellement, je suis assez fatigué. Et si je suis moi-même fatigué, je n’imagine pas dans quel état sont les joueurs ».

Un constat que ne partage pas spécialement Jordan Lloyd :

« Je me sens bien après autant de matchs en une semaine, je suis content de jouer au basket. Mais ce soir, on doit faire un meilleur match. »

Côté visiteurs, la pilule est plus difficile à avaler. Frédéric Fauthoux ne cachait pas sa frustration en fin de match :

« Quand on arrive sur le parquet, c’est pour gagner. Ce soir, on a montré deux visages différents. Nous avons été trop observateurs en première mi-temps avant d’être acteurs dans le deuxième acte. On a peut-être été trop impressionné par Monaco, mais il est certain qu’on doit conserver cette attitude à chaque match. Je pense qu’on n’a pas été récompensés car il y avait de l’agressivité des deux côtés. À la fin, il y a 10 lancers francs d’écart (19 pour Bourg, 29 pour Monaco), forcément c’est difficile de lutter ».

Photo : Thomas Savoja

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019