Finale Jeep ELITE : la Manita pour les Manceaux, champions de France 2018 !

Jacques Durand
0

Il fallait un cœur immense pour battre cette « Dream Team » monégasque. Mais ces guerriers du Mans ont prouvé à travers cette fin de saison et cette campagne de Playoffs extraordinaire qu’ils avaient les ressources pour rivaliser avec l’armada princière. Mieux, ils ont réussi à puisé aux fond d’eux-mêmes pour remporter ce 5e match en terrain hostile, s’imposant 74-76 au terme d’un suspense insoutenable.

Douze ans après le dernier sacre du club alors emmené par Vincent Collet, Alain Koffi, Yannick Bokolo ou encore Pape-Philippe Amagou, quarante ans après le premier du club appelé alors SC Moderne, le MSB est de retour au sommet du basket français en décrochant le 5e titre de son histoire, sans doute le plus beau au vu du contexte et des forces en présence.

A l’issue de ce 5e épisode, de loin le plus bouillant de la série, les héros s’appellent Justin Cobbs, Chris Lofton, Youssoupha Fall, Antoine Eito, auteur d’un 3 points et d’un lancer crucial dans les ultimes secondes, sans oublier Yannis Morin, venu compenser l’absence d’un Terry Tarpey ô combien précieux pendant la saison, et lui aussi décisif en fin de match. Pour l’ensemble de son œuvre, Romeo Travis est également entré dans l’histoire en raflant le titre de MVP avec 14 points dans ce dernier acte.

Monaco peut nourrir des regrets en butant sur la dernière marche après avoir dominé le championnat cette année encore. Le club princier n’avait jamais été aussi proche d’un premier titre, mais Paul Lacombe (21pts, 6rbds, 4pds), incroyable d’intensité tout au long du match, a manqué le panier de l’égalisation à la dernière seconde.

Un début de match à sens unique

Avec le même cinq majeur que lors de l’Episode 4, Monaco essaie d’appuyer fort dès l’entame pour se faciliter la tâche. L’enthousiasme débordant des locaux ne tarde pas à payer, ces derniers profitant des absences mancelles dans la raquette pour attaquer par un 10-0 conclu par Paul Lacombe en contre-attaque. Justin Cobbs et Youssoupha Fall tentent de réveiller le camp sarthois, mais le tandem de vétérans Amara Sy-Ali Traoré entre en scène. Le premier s’illustre avec un dunk en transition, un 2+1 et un 3 points en tête de raquette tandis que le second est plus sobre mais tout aussi efficace, scorant deux paniers près du cercle. Avec un trio Lacombe-Sy-Traoré à 8/8 au tir, c’est donc Monaco qui vire en tête après 10 minutes (28-17).

Parole à la défense

L’écart grime rapidement à +13 après un nouveau panier de Paul Lacombe à l’intérieur, mais Le Mans se rebiffe. Les coéquipiers de Mykal Riley sont plus agressifs en défense à l’image du contre de Justin Cobbs sur Gerald Robinson en contre-attaque. Monaco cafouille plusieurs ballons près du cercle et revoilà le MSB à -5 après un premier tir à 3-points d’Antoine Eito (35-30). Il faut alors un Paul Lacombe transcendé en défense pour remettre la Roca Team sur les bons rails. L’ancien strasbourgeois bâche Justin Cobbs à son tour puis réussit une interception sur l’action suivante avant de finir sous le cercle (39-30). Pas de quoi décourager les Manceaux de Chris Lofton qui passe 5 points dans les dernières secondes avant la pause (39-35).

Justin Cobbs.

La hargne d’Aaron Craft ne suffit pas

L’arrière américain continue sur sa lancée en claquant un 3-points au retour des vestiaires avant de laisser Justin Cobbs et Romeo Travis faire le job au lancer et placer le MSB devant au score pour la première fois du match (42-43). Monaco perd un peu le fil alors qu’Emeldin Kikanovic à deux reprises et Ali Traoré foirent les caviars de Paul Lacombe et DJ Cooper. Il faut alors le coup de boost d’Aaron Craft pour relancer une nouvelle fois l’ASM. Le bulldog monégasque claque deux paniers à mi-distance et deux lancers après une interception qui lui redonne trois longueurs d’avance (51-48). Le Mans continue de trouver des solutions à l’image de la magnifique extra-pass de Justin Cobbs pour Will Yeguete près du cercle (56-56).

Romeo Travis, MVP des finales.

Des héros nommés Morin et Eito

L’atmosphère se tend. Le public continue d’encourager ses troupes à 10 minutes de la fin de la saison, mais c’est finalement le Kop manceau qui va vibrer sur ce dernier quart. Le MSB s’appuie en effet sur sa défense pour inverser la tendance. Justin Cobbs et Will Yeguete montrent la voie avec deux gros dunks en transition après une bâche de Romeo Travis sur Aaron Craft et une balle perdue de Pau Lacombe (58-61). Monaco perd les pédales, Zvezdan Mitrovic prend la dernière technique de son histoire à Monaco que Cobbs se charge de bonifier avec un floatter dans la foulée. Le tir en tête de raquette d’Emeldin Kikanovic ne rentre pas cette fois, à la différence de Mykal Riley, discret jusque là mais qui rentre un panier précieux avant de laisser Yannis Morin d’un 2+1 et Antoine Eito à 3 points plier l’affaire (63-71).

Avec beaucoup de cœur aussi, les Monégasques parviendront à revenir et à s’offrir une balle d’égalisation. Mais la tentative de Paul Lacombe à la dernière seconde roule sur le cercle, offrant un titre mérité au MSB à l’issue d’un combat de tous les instants.

Les 5 Episodes

Le Mans bat Monaco : 3-2

Episode 1 :  *Monaco bat Le Mans : 81-77

Episode 2 : Le Mans bat *Monaco : 87-77

Episode 3 :  Le Mans bat Monaco : 84-72

Episode 4 : Monaco bat *Le Mans : 78-69

Episode 5 : Le Mans bat *Monaco : 76-74

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Archives

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements