Hervé Beddeleem (Gravelines) : « DJ Cooper se vantait auprès du groupe qu’il ne pouvait rien lui arriver, puisqu’il se baladait toujours avec une pipette d’urine sur lui »

Dylan De Abreu
0

Alors qu’il a quitté Monaco début septembre pour des « raisons personnelles », DJ Cooper (1,83m, 27 ans) a en réalité été attrapé par la FIBA et suspendu deux ans pour contrôle positif à l’hormone gonadotrophine chorionique (HCG).

Cette histoire reste malgré tout marquée par une grande zone d’ombre concernant le résultat de ce test. L’HCG n’est produite que par les femmes enceintes – ce qui était le cas de sa femme au moment du test – ou les hommes souffrant d’un cancer des testicules. Elle est également utilisée pour ses effets anabolisants dans le monde du bodybuidling. Seulement, l’ancien joueur de l’Elan Béarnais était plus connu pour son attrait pour l’herbe que pour ses performances athlétiques.

Interrogé par l’Équipe, Hervé Beddeleem, le Directeur Exécutif du BCM Gravelines-Dunkerque, ne s’est pas dit étonné par cette sanction tant son ancien joueur jouait avec le feu.

« Ce n’est pas vraiment une surprise. On avait eu des problèmes chez nous également. On avait fait des tests en présaison, qui ont révélé qu’il était positif au cannabis. Mais les résultats sont arrivés trop tard pour qu’on puisse prendre une sanction. On savait qu’il allait lui arriver quelque chose un jour. Il était trop accro, tellement qu’il a entraîné d’autres joueurs dans son vice. En déplacement, ça sentait dans les couloirs de l’hôtel. »

Le dirigeant nordiste révèle également que l’ancien MVP de Pro A avait tout prévu.

« Je suis heureux, d’un point de vue moral, qu’il ait été pris. Parce qu’en coulisses il se vantait auprès du groupe qu’il ne pouvait rien lui arriver puisqu’il se baladait toujours avec une pipette d’urine sur lui. »

Du côté de Monaco, le Directeur Exécutif du club, Oleskiy Yefimov s’étonne également du résultat de ce contrôle antidopage.

« On a eu souvent des joueurs contrôlés à Monaco. On a eu des contrôles en Championnat, en saison régulière, en play-offs, on a été contrôlés au Final Four de la Ligue des champions. Et je dirais que, six fois sur sept, c’était D.J. Cooper qui était ciblé. Mais ce sont des contrôles inopinés. Ça me paraît impossible qu’il puisse faire une substitution d’urine, comme je l’ai lu et entendu. Et je ne vois pas pourquoi il prendrait ce risque d’être pris pour quelque chose de plus grave alors que la sanction pour du cannabis court sur quelques mois… »

Photo : FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements