Comme Monaco, Boulogne-Levallois affirme : “Il faut jouer!”

Sacha RUTARD
1

Dans un communiqué, le Comité Directeur du Club Boulogne-Levallois METROPOLITANS 92 souhaite communiquer sa position avant la prochaine Assemblée Générale de LNB prévue mardi 19 janvier et celle-ci est en accord avec celle déjà exprimée de l’AS Monaco :

“Les résolutions mises au vote lors de cette AG sont uniquement une décision de « STOP and GO » valable pour deux matchs à jouer éventuellement en un mois.

Notre attente est une décision nous donnant de la visibilité jusqu’à la fin de saison.

A notre connaissance, tous les sports collectifs professionnels européens ne bénéficiant pas de droits télévisuels sont dans la même situation économique que nous.

Malgré les problèmes économiques auxquels ils sont également confrontés, ils assurent leur mission qui est de jouer….

Dans notre pays, l’Etat a accordé différentes aides : exonérations de charges, chômage partiel, fonds de solidarité et dispositif de compensation de la billetterie. Malgré cela la JEEP Elite ne joue qu’épisodiquement.

En persistant dans cette stratégie de « STOP and GO » nous risquons de tuer notre sport. Comment ne pas lasser notre public, nos partenaires ? Comment ne pas nuire à l’exposition médiatique d’un championnat devenu illisible ?

Nous regrettons que le Basket professionnel donne l’image d’un sport sans vraie stratégie ni gouvernance apparente, incompris de tous les autres acteurs du sport professionnel français.

Réagissons, il faut jouer !!!!!”

Photo: Maxime Roos (Metropolitans)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Luckx

    Oui: même à huit clos, il faut jouer. Nous ne devons pas être tributaires du virus. Il suffit de prendre les précautions quant aux mesures de distantations.

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements