Préparation EuroBasket : La France étouffe les Pays-Bas en deuxième mi-temps

Pour son premier match de préparation face aux Pays-Bas, à la Kindarena de Rouen, climatisée (!), et forte de 5 800 spectateurs, l’équipe de France a mis une mi-temps pour prendre totalement la mesure de son valeureux mais modeste adversaire. 89 à 65.

Vincent Collet avait choisi d’aligner ses 14 joueurs sur la feuille de match, et Rudy Gobert a obtenu la plus belle ovation. Le fait de faire confiance à Thomas Heurtel, Evan Fournier, Timothé Luwawu-Cabarrot, Guerschon Yabusele et Rudy Gobert dans le cinq de départ est forcément un indicateur pour la suite de la campagne estivale.

On a pu voir d’entrée la surpuissance de Rudy Gobert, y compris sur plusieurs alley-oops. Les Néerlandais jouaient parfaitement leur rôle de sparring partner avec l’ancien joueur du SLUC Nancy Yannick Franke, futur membre du PAOK Salonique, qui faisait apprécier son bras (21 points en 24 minutes).

Un temps, la France menait de 5 points (25-20), mais avec une faillite dans les tirs à trois-points (0/7), et si elle a réussi à percer le mur des dix points d’avance (+12), c’était grâce à l’activité de ses deux pivots, Rudy Gobert et Vincent Poirier, auteurs respectivement de 10 points et 7 rebonds, et de 8 points et 3 rebonds à la mi-temps. Vincent Collet procédait à de multiples essais (la zone, deux big ben ensemble, etc.), avec douze joueurs tour à tour sur le terrain -seuls William Howard et Terry Tarpey ne rentraient pas en première mi-temps, et cela entraînait pas mal d’approximations avec un écart réduit à six unités (45-39) après vingt minutes.

Les Néerlandais avaient un jeu mieux huilé que les Français -ils sont plus avancés dans leur préparation- mais d’un tir improbable longue distance, Evan Fournier inscrivait leur premier panier primé -après neuf échecs- et cinq autres étaient enfilés dans le quart-temps dont la moitié par le joueur des New York Knicks. Une explication au 18-0 infligé par les Bleus à leurs adversaires qui avaient le capot qui fumait. C’est ainsi que la cap des 20 points d’avance (71-51) était atteint à l’issue du troisième quart-temps.

C’est un 26-0 que les Néerlandais prenaient à cheval entre les troisième et quatrième quart-temps, alors que William Howard entrait en piste après Terry Tarpey, lequel était parfaitement intégré dans le collectif -un atout pour postuler à un spot de 12e homme. La défense des Bleus était montée en intensité et les Néerlandais étaient incapables de suivre cette cadence-là. Un dunk de Isaïa Cordinier, un superbe dribble dans le dos de Mam Jaiteh, et un trois-points de William Howard clôturaient l’après-midi. Très propre pour une mise en jambes.

La boxscore est ICI.

Photo : Evan Fournier (Bellenger/FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019