Autre

Pro A : un match fou et un plateau de playoffs explosif

Pour la dernière journée, BasketEurope vous propose de décortiquer le classement final de ce championnat de Pro A 2011-2012 en s’intéressant évidemment aux futurs affrontements qui nous attendent pour les playoffs à venir.

Et ça s’annonce brûlant avec un remake Gravelines-Dunkerque contre Cholet, Chalon qui s’étalonnera à Roanne, Orléans qui fera face à Paris et Le Mans et Nancy qui vont en découdre. Belle programmation en perspective !

Le podium : Gravelines, Chalon, Orléans, on le savait 

Dans le match des leaders, on a eu droit à un match de fou. L’Elan Chalon est parti sur les chapeaux de roue avec un premier quart de folie (33-19). Blake Schilb débutait par un parfait 7/7 aux tirs pour 20 points mais le BCM revenait fort avant la pause sous l’impulsion de « Rudy Jomby Johnson », puisque les deux arrières combinaient pour 23 points avec notamment 5/9 à trois points.

Mais les deux gus allaient être les dindons de la farce alors que Gravelines avait repris la main sur le match. Sur une échauffourée entre Albicy et Delaney, les techniques pleuvaient et Johnson et Jomby se voyaient même expulsés pour être entrés sur le terrain depuis le banc. Et Chalon revient à -4 à 2 minutes de la fin, c’est fou !

Et ça ne s’arrête pas là, Gravelines commet un « panier contre son camp » avant de perdre un ballon pour un panier avec la faute qui remet le score à 78-78 à 20 secondes du gong. Quel finish ! Finalement, Gravelines s’en sort avec un trois points de Cyril Akpomedah (81-78) et confirme donc sa 1ère place contre son dauphin.

Pour la troisième place, Orléans était tranquille et a mis Poitiers au garde à vous (83-67) pour la dernière d’Evan Fournier en Pro A (12 points). Amara Sy (16 points, 7 rebonds, 5 passes) et Brian Greene (22 points, 9 rebonds) ont été les bourreaux des pictaves.

Les équipes en playoffs : Le Mans, Nancy, Paris, Roanne et Cholet

Pour le Mans et Nancy, il n’y a pas eu de problème. Les deux clubs ont assuré leur classement respectif aux 4ème et 5ème places en battant tout aussi respectivement Nanterre et Dijon. La paire Akingbala (18 et 11) et Moerman (18 et 9) a fait le boulot aux points et aux rebonds, bien assisté des 15 unités de Schuler et les 17 pions d’Amagou. Pour le MSB, Acker a enfin réussi un bon match avec 17 points alors que Batista est toujours aussi solide (14 points et 11 rebonds).

Pour Paris, c’était bien mal embarqué jusqu’au troisième quart dans lequel le PL passe un 29-19 pour repasser devant. Finalement, l’équipe de Christophe Denis s’assure la 6ème place au classement grâce à Chatfield qui retrouver son adresse au meilleur moment (24 points à 7/12) et Hamilton qui domine sous les panneaux (22 points et 9 rebonds).

Pour Roanne et Cholet, ça coince. On s’en doutait pour la Chorale qui devait affronter l’Asvel en quête de pardon mais on tombe des nues pour Cholet qui se fait braquer par la SIG d’Ajinça (13 points, 9 rebonds) et de Greer (15 points, 11 rebonds). Malgré 22 points de John Holland, c’est bien Villeurbanne qui s’impose sur le fil (69-68) grâce à 18 points de Thompson mais le club mythique termine à son pire classement de l’histoire (12ème place).

Le ventre mou : Dijon, Strasbourg, Nanterre, Asvel, Poitiers, Le Havre

Ces équipes là connaissaient déjà leur sort, celui de rester parmi l’élite sans pouvoir prétendre à mieux. Si Dijon, Nanterre, Poitiers et Le Havre se sont inclinés pour leur dernier match, la plupart pouvait s’estimer satisfait du résultat final, même si Dijon et Nanterre avaient pu titiller l’ordre établi en se frottant aux places de playoffs. Pour Poitiers, c’est déjà la fin de l’ère Fournier, parti vers la draft NBA, mais qui s’est blessé à la cheville ce soir !

Ce n’est qu’un au revoir : la relégation

Les deux clubs qui vont repartir le cœur lourd vers l’étage inférieur sont Pau-Lacq-Orthez et Hyères-Toulon. Pas d’étonnement à cela, le HTV a été plombé d’entrée par une multitude de problèmes financiers, puis de départs de joueurs (avec poursuite judiciaire parfois) et blessures en cascade. La saison cauchemar s’arrête là aussi pour le mythique Elan Béarnais qui n’arrive plus à se pérenniser parmi l’élite. C’est peut-être pour cela que l’on a fait revenir Claude Bergeaud à la maison pour l’an prochain. A suivre…

Les résultats complets de la  dernière journée

Mercredi 16 mai
Le Havre – Paris Levallois (89-94)
Gravelines-Dunkerque – Chalon
ASVEL – Roanne (69-68)
Cholet – Strasbourg (62-76)
Nancy – Dijon (79-68)
Orléans – Poitiers (83-67)
Pau-Lacq-Orthez – Hyères-Toulon (87-80)
Nanterre – Le Mans (72-79)

Le plateau des playoffs:

Les mardi 22 et mercredi 23 mai

Gravelines-Dunkerque – Cholet

Chalon – Roanne

Orléans – Paris-Levallois

Le Mans – Nancy

Commentaires   |  8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • NBAers dit :

    Qui va pouvoir arreter Gravelines – Dunkerque ? ils ont tellement dominés la saison régulière !!!

    • Gus#5 dit :

      Chalon semble avoir les moyens à la vue du match de ce soir! Mais ça va vraiment être difficile!

    • Naguiverson dit :

      Fabien Causeur va les stopper !

    • Choco_loco dit :

      C'est vrai qu'ils sont costauds, mais j'espère que dans leur tête ils partent avec le statut d'outsider.
      Cholet est la pire équipe qu'ils pouvaient avoir au 1er tour à mon avis.
      Et puis en cas de finale face à Chalon, rien n'est joué : sur la saison, ça fait une manche partout dans les oppositions directes et surtout Chalon a l'avantage d'avoir déjà une saison bien remplie avec des titres et finales, alors que Gravelines n'a pour l'instant qu'une finale de Semaine des As cette saison et aura donc un peu plus la pression…

      Go BCM!!!

  • RondoCs dit :

    quel match chalon bcm gros niveau

  • joey dit :

    allez chalon

  • fredo dit :

    le championnat francais est retombé dans l'anonymat… merci Canal+ merci sport+ ….