Autre

Le Mans s’impose aux forceps contre le trublion choletais

Vainqueur surprise de son quart contre le leader gravelinois, Cholet arrivait au Mans avec un maximum de confiance et un minimum de pression. Pour les sarthois, par contre, il fallait ne pas reproduire le non-match 1 contre Nancy, et surtout pas contre le CB qui les a battu à deux reprises en saison.

Avec un Rochestie en gestionnaire (14 points, 8 passes) et un Sommerville de gala (21 points, 6 rebonds), Le Mans parvient à résister à la furia choletaise pour s’imposer au finish (83-78). Le second match se déroulera à Cholet mercredi prochain.

Cholet en contrôle

Le trublion de ces playoffs commence pied au plancher. Le CB joue vite et mieux en scorant assez facilement dans la peinture par l’intermédiaire de Causeur ou Nelson (19-15). Mais Le Mans reste dans le match avec ses tirs de loin, dont un tir en fin de 1er quart pour Antoine Eïto qui continue son festival depuis son transfert de Vichy (25-18).

Les hommes d’Erman Kunter sont en confiance dans cette 1ère mi-temps. Après avoir battu le leader, ils savent aussi que le MSB leur a plutôt bien réussi avec 2 succès en saison régulière. William Gradit réalise un nouveau bon match avec 16 points mais les sarthois restent au contact grâce au réveil de Taylor Rochestie qui marque 8 points en 2 minutes avant la pause (40-34).

Sommerville sonne la charge

Et ça impulse un bon 3ème quart pour les Tangos qui peuvent compter sur l’ancien choletais Marcellus Sommerville qui marque 12 points en 5 minutes et permet au Mans de repasser devant (57-51). Cholet est dans le dur mais ne se désunit pas et revient à 61-59 avant la dernière ligne droite. Le CB passe même un 11-0 à cheval sur les deux quarts temps et reprend le contrôle sur ce match (65-59).

Causeur, puis Vebobe permettent à Cholet de compter un filet de sécurité de 6 points. Mais les joueurs de JD Jackson ne lâchent pas en continuant à shooter avec réussite derrière l’arc. Un 9/16 à trois points dont 5/6 pour le seul Sommerville et Le Mans repasse devant (74-72) alors que l’on rentre dans les 3 dernières minutes. Ce derby de l’Ouest tient toutes ses promesses.

Le Mans ne passe pas au travers

Rochestie ne tremble pas sur la ligne pour creuser l’écart et puis lorsque Vebobe perd la 14ème balle, Charles Lombahé-Kahudi sort de sa boîte pour rentrer un tir à trois points qui sonne comme un KO pour Cholet (79-72).

DeMarcus Nelson maintient vivant les derniers espoirs des visiteurs (81-78) mais Acker trouve miraculeusement Rochestie qui joue intelligemment la montre. Il rentre ses deux lancers (83-78) et conclut le succès étriqué des Manceaux qui se déplaceront à la Meilleraie mercredi prochain avec l’esprit plus libéré.

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • GeNeratiOn11 dit :

    Une fois de plus presque rien sur la perf d'Acker… ceux qui voient les matchs du MSB ne peuvent que m'approuver quand je dis que ce joueur est l'un des plus importants de l'équipe par sa défense, son envi, son experience et son shoot qui malgré la fiabilité inconstante est toujours présent dans les moments chauds.