FFBB Livenews

A 49 ans, Georgy Adams garde la pêche

adamsGeorgy Adams (1,95m), né à Papeete, est une gloire du basket tahitien. Sa réussite en métropole a fait la fierté de la Polynésie française. Formé à Tours, champion de France avec Antibes en 1991, il le fut aussi avec Limoges trois ans plus tard avant de porter les maillots du PSG, de l’ASVEL –il participa au Final Four de l’Euroleague en 1997-, de nouveau d’Antibes puis de Cantu et Messina en Italie et aussi 75 fois celui de l’équipe de France. Il fit ainsi partie des douze privilégiés qui jouèrent un fameux match amical contre la Dream Team à Monaco juste avant les Jeux de Barcelone en 1992.

Le Tahitien fut ensuite notamment coach et directeur sportif de l’AS Monaco, alors en Nationale 2, de 2005 à 2009, et il est rentré en Polynésie où il s’est d’abord adonné à la pêche avant de devenir Conseiller Technique Régional et aussi entraîneur/joueur à l’AS Aorai.

Georgy Adams vient de gagner deux fois la Coupe du Pacifique au détriment de deux clubs de la Nouvelle-Calédonie. Comme coach des filles de son club contre la Vallée du Tir de Nouméa puis comme joueur face au Mont-Dore. A 49 ans, Georgy possède toujours ses excellents fondamentaux et son shoot longue distance qui fit sa réputation. C’est ainsi que le décrit le journaliste Martin Charmasson sur le site de France Info :

« Mais à chaque fois, Aoraï inscrit les paniers cruciaux. Il y a d’abord le missile longue distance de ce diable d’Adams. Un modèle de roublardise. Il feinte le shoote en tête d’arc, feinte la passe pour écarter la prise à deux qui s’abat sur lui, et une fois débarrassé de tout adversaire, sans avoir jamais bougé ses appuis, envoie le ballon dans le panier. »

Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • txiks80 dit :

    J'aurai largement préféré un vrai portrait (même si j'imagine qu'aucun journaliste du site n'est très motivé à l'idée d'aller passer 1 semaine en polynésie pour faire l'interview :p )

    Super content en tous cas de reprendre des nouvelles de ce mec que j'adorais quand j'étais gamin (son shoot, son accent, sa "coolitude"…)

  • GentleMath dit :

    J'étais en Polynésie l'an dernier et m'étais justement posé la question de la présence du basket sur ces îles.
    Je découvre par cet article qu'ils ont eu un ambassadeur prestigieux 🙂