EDF Homme FFBB Livenews

Euro U18 : les Français champions d’Europe ; Frank Ntilikina MVP

Les Bleuets sont champions d’Europe juniors en ayant gagné leurs six matches dont la finale au détriment de la Lituanie, 75-68.

On savait cette génération exceptionnelle. La moitié de l’équipe appartient à cette fabuleuse armada de cadets champions d’Europe en 2014 à Riga et qui avait gagné ses matches avec une marge moyenne de 26,6 points. Ce sont Elhadji Diawara, Adam Mokoka, Abdoulaye Ndoye, Frank Ntinikina, Bathiste Tchouaffé et Thimothé Vergiat. Elle s’est aussi enrichie d’un phénomène de la nature et qui a plusieurs armes dans son manuel technique, Sekou Doumbouya, naturalisé français il y a quelques semaines.

Seulement, les Bleuets étaient aussi privés de trois joueurs a priori majeurs qui n’ont pas été libérés par leurs universités américaines, Killian Tillie –le MVP de l’Euro cadets-, Renathan Ona Embo et Jaylen Hoard. Ça laisse rêveur sur ce qu’ils pourraient produire en juillet prochain au championnat du monde U19 au Caire s’ils sont au complet.

Avec les 82 et les 88 dans la légende

Cette génération « 1998 » apparaît aussi riche que ses deux plus prestigieuses devancières, celle de « 1982 » de Tony Parker et de « 1988 » de Nicolas Batum pour fournir en talents dans quelques années à la fois l’équipe de France A et la NBA.

Elle a complètement dominé athlétiquement ses adversaires mais il serait ridicule de la caricaturer en disant qu’elle sait juste courir et sauter. Au contraire. Outre ses qualités morphologiques, Frank Ntilikina est par exemple un modèle de QI basket et de sang-froid, et c’est encore plus frappant lorsqu’il à affaire avec des joueurs de son âge que quand il porte le maillot de Strasbourg. Ce jeune homme au visage d’ange est un tueur. En finale, il a été juste monstrueux.

Quant à Sekou Doumbouya, tellement plus puissant, tellement plus rapide, qui va fêter ses 16 ans demain et qui est encore neuf dans le basket, son potentiel est juste effrayant. Bathiste Tchaffoué a su monter en puissance pour les deux derniers rounds. Et pour être performant, il faut un pivot qualifié. Le Nancéen Bastien Vautier (2,10m, 13 rebonds en finale) a su assurer comme un grand.

De son côté, le coach Tahar Assed-Liegeon a su aussi faire une vraie équipe de ce joli monde. Même si la réflexion est aussi valable pour leurs adversaires, il n’était pas facile de remobiliser chacun en pleine saison –l’Euro avait été reporté suite à la tentative de coup d’Etat qui s’est produite en Turquie cet été- d’autant qu’il n’y a pas eu à se mettre sous la dent les habituels matches de préparation. Et alors que la génération de Tony Parker avait dû se battre contre un milieu hostile en finale face à la Croatie, à Zadar, celle de Frank Ntilikina s’est produite dans une ambiance feutrée, avec une seule tribune, qui détonne avec ce qui est pour ces jeunes le grand événement de leur carrière. Pas de chance pour les Turcs, eux qui avaient récolté 5 médailles dont deux d’or en 7 éditions, ils ont terminé 12e de celle qu’ils ont organisé.

Frank Ntilikina atteint le sublime en finale

Le début de la finale fut marqué par la nervosité. Normal. Quelques pénétrations tranchantes et une défense de plomb permirent aux Bleus une première envolée (20-12, 10e). Mais les Lituaniens jamais ne perdirent leurs esprits et Arnoldas Kulboka (28 pts, 8/15 à trois-points) rappela que le shoot est la griffe de l’école de basket de son pays. Ce premier avantage fut annulé avant que la France ne s’en fasse un second sur un panier bonifié de Frank Ntilikina au buzzer (36-28, 20e). La Lituanie avait souffert face au mur français (28,1% de réussite générale aux shoots).

C’est dans le troisième quart que Frank Ntilikina (31 points, 11/16 aux shoots dont 7/10 à trois-points) réussit à peu près tout ce qu’il a entrepris. Trente franchises NBA étaient prêtes à lui faire un chèque à sa sortie du terrain ! La France s’offrit jusqu’à quatorze points de crédit (52-38) que l’on croyait décisifs. Pas du tout ! Les Lituaniens cravachèrent et subitement la lumière s’était éteinte en attaque pour les Bleus. 12 à 1. Soit 53-52. Mais jamais les Baltes ne purent passer devant et Frank Ntilikina si rassurant balle en main assura la manœuvre méritant pour le moins le titre de MVP de l’Euro. En attendant encore beaucoup plus.

Les résultats de la France :

France-Russie : 53-48

France-Slovénie : 81-50

France-Serbie : 71-68

France-Bosnie : 75-61

France- Italie : 82-72

France-Lituanie : 75-68

La box-score de la finale est ici

Les stats finales des Français sont ici

Le site de l’Euro U18 est ici

All-Star Five

Davide Moretti (Italie), Frank Ntilikina (France, MVP), Sekou Doumbouya (France), Tadas Sedekerskis (Lituanie), Isaiah Hartenstein (Allemagne).

Les champions d’Europe

 

Nom Prénom Date de naissance Taille Club
DESSEIGNET Thibault 15/09/1998 182 Bourg
DIAWARA Elhadji-digue 03/10/1998 205 Lyon-Villeurbanne
DOUMBOUYA Sekou 23/12/2000 202 Poitiers
FEVRIER Ivan 08/02/1999 202 CFBB (Liévin)
MOKOKA Adam 18/07/1998 188 Gravelines
NDOYE Abdoulaye 09/03/1998 198 Cholet
NTILIKINA Frank 28/07/1998 196 Strasbourg
RAMBAUT Jules 06/04/1998 204 Châlons-Reims
TCHOUAFFE Bathiste 19/05/1998 196 Nanterre
VAUTIER Bastien 15/11/1998 210 Nancy
VERGIAT Timothé 07/03/1998 190 Hyères-Toulon
WOGHIREN Warren 23/10/1998 212 Cholet

 

Les médailles de la France en U18

Année   Médaille                Repères joueurs

1964      Argent                    Pierre Galle, Daniel Ledent, Jean-Pierre Staelens

1992      Or                            Laurent Sciarra, Olivier Saint-Jean, Laurent Foirest, Cyril Julian

1996      Argent                    Jérôme Moiso, Jo Gomis, Aymeric Jeanneau

2000      Or                             Tony Parker, Boris Diaw, Mickaël Pietrus, Ronny Turiaf, Yakhouba Diawara

2004      Bronze                     Johan Petro, Ian Mahinmi, Charles Kahudi

2006      Or                              Nicolas Batum, Adrien Moerman, Antoine Diot, Alexis Ajinça, Edwin Jackson, Kim Tillie

2009      Argent                       Evan Fournier, Léo Westermann

2016      Or                                Frank Ntilikina, Sekou Doumbouya, Adam Mokoka, Bathiste Tchouaffe, Elhadji Diawara

 

Commentaires   |  23 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Youg MCB dit :

    Vrai crack Ntilikina, il a tout ce qu'il faut pour réussir au poste de meneur en NBA. Les scouts se posaient des questions sur son shoot, il pouvait pas mieux leur répondre, sa cote va grimper et ça m'étonnerais pas de le voir top 5.

    Doumbouya énorme aussi, être dans le 5 de l'Euro u18 à 15 ans (il aura 16 ans demain) c'est monstrueux.

  • Splashbros dit :

    Quel crack… le dernier jeune européen à m'avoir impressionné à ce point c'était Dzanan Musa. Ntilikina l'a éteint l'autre jour et il est monté en puissance au fil des matches jusqu'à la finale…

    La relève semble assurée, Parker peut se retirer tranquille, ce gamin a tout. Défensivement c'est un monstre, avec ses longs segments et son QI défensif à la fois sur le porteur et off ball, et en attaque il a la aussi un sens du jeu incroyable pour un joueur aussi jeune. 18 ans à peine mais aucune faiblesse apparente dans son jeu. Ca vaut un top 10 à la prochaine draft, easy.

    Sinon Sekou Doumbouya c'est pas mal du tout, grosse domination physique alors que c'est le plus jeune sur le terrain, et déjà une qualité technique intéressante pour un joueur de sa taille.

    Joli duo pour l'avenir du basket FR.

    • Xavito04 dit :

      Je fais mon chieur, mais c'est Mokoka qui a éteint Musa.

      • Splashbros dit :

        En 1ère mi-temps ouaip après en deuxième ils se sont plus relayés dessus et Ntilikina l'a complètement étouffé sur une possession en iso c'était sûrement le gros moment du match

        • Jean dit :

          Ntilikina a defendu 2 fois dessus sur tout le match, meme si l'action auquelle tu fais reference est un tournant.

          • Splashbros dit :

            Yep je pensais qu'il y avait eu un peu plus de séquences mais sur celles ou ils se croisent il le stoppe. En dehors de ça Musa fait un match moyen mais termine quand même meilleur scoreur des bosniaques avec ses 19 pts mais il lui a surtout manqué de l'adresse extérieure, la ou justement il a du se frotter à Ntilikina 🙂

    • Jean dit :

      Pour le top 10, ca va etre chaud. Il a 4 meneurs qui sont top 10 et qui joue en NCAA et qui vont beneficier du momentum March Madness: Ball, Fultz, Dennis Smith, Fox.
      Tu as aussi Monk en AR, ca fait du monde a l'exte.
      Il est possible qu'il puisse s'y frayer, mais la c'etait son dernier moment pour intriguer les scouts (et il a reussi), mais je ne peux m'empecher de penser qu'on est en decembre, et qu'il va perdre sur l'instant (ce qui n'est pas si mal, qu'il tombe aux Spurs tiens!).

      • Splashbros dit :

        Fultz doit tout miser sur sa saison régulière car il n'aura très probablement pas de March Madness. Smith c'est pas sûr non plus. Les autres ouais mais faut faire un gros parcours et être brillant jusqu'au bout pour bénéficier de ce momentum car l'air de rien y a presque 3 mois entre le Final Four et la Draft et ça suffit pour calmer la hype.

        La grosse échéance pour tous les joueurs et donc pour Ntilikina aussi ça va être le Draft Combine, mais vu ses aptitudes je pense que le français va très bien s'en sortir et le combine est généralement un moment clé.

  • Markasun dit :

    Félicitations les Bleuets !

    Ntilinka va être extrêmement intéressant à suivre pendant la draft, nul doute que sa prestation va l'aider à faire la diff avec les autres meneurs de la draft !

    • Splashbros dit :

      Il en faudra plus à Ntilikina (pas facile à écrire je te le concède). Dante Exum dans un profil très similaire (du point de vue des scouts US en tout cas) avait été pris 5ème et 1er meneur mais n'avait pas de grosse concurrence sur ce poste (Smart et Payton). La y a Ball, Fox, Fultz, Smith Jr… des joueurs qui vont être bien plus exposés aux USA toute la saison voire sur la post season (pour Ball et Fox c'est sûr, pour Smith moins et Fultz quasi sûr qu'il aura pas de MM).

      Va falloir faire une bonne saison avec la SIG mais surtout un énorme Draft Combine

      • Youg MCB dit :

        La différence avec la Draft 2014, c'est qu'il n'y a pas de Wiggins, Parker ou Embiid. Y'a certes beaucoup de meneurs, mais personne ne semble vraiment sortir du lot. Faudra voir à la lotterie l'ordre, mais sur les 5 meilleurs joueurs de cette draft y'a certainement 4 meneurs.

        • Splashbros dit :

          Yep contrairement aux dernières promos y a pas un ou deux mecs qui se détachent direct. La t'as Markelle Fultz qui est premier sur plusieurs mocks alors qu'il n'a pas trop un profil de 1st pick (pourtant c'est mon chouchou, mais pas de March Madness ça complique l'équation sauf si tu t'appelles Ben Simmons).

          Faut voir ce que vont faire Tatum et Giles à Duke, pour le second faudra qu'il arrive à jouer déjà, et aussi Monk à Kentucky qui est pur 2, mais en dehors de ces 3 la le haut du panier à la draft sera composé exclusivement de meneurs ouais, logiquement.

          Mais du coup si c'est une concurrence directe avec 4-5 joueurs jouant au même poste, le côté International va peut être lui porter préjudice, certains GM étant certainement plus enclins à donner les clés de leur équipe à un mec formé aux US…

          • Youg MCB dit :

            Ouai c'est clair que le côté international peut faire peur même si ces dernières années y'a quelques GM qui doivent regretter d'avoir laissé passer Giannis et Gobert, et au contraire à NY ils sont bien contents d'avoir pris un "risque" avec Porzingis.

            Ca va être intéressant parce que pas mal d'équipes qui pourraient disposer d'un top Pick auraient besoin d'un meneur en plus style Dallas, Philly, Minny ou NOLA donc pas mal de potentielles "bonnes" situations pour Frank.

          • Splashbros dit :

            Dallas Philly et NOLA ont clairement besoin d'un meneur d'avenir ouais, par contre Minny en théorie non vu qu'ils ont parié sur Kris Dunn qui a justement un profil quasi identique à celui de Ntikilina

          • Markasun dit :

            C'est sur que l'avalanche de meneurs va lui être préjudiciable, mais d'une part y a pas mal de demande à la mène dans les équipes de fin de tableaux, et en plus il a un profil assez intéressant, collectivement et défensivement.
            Il sera sûrement pas dans le top 5, mais après, des équipes peuvent le préférer à un autre du Top 5 PG s'ils plantent la march madness ou présentent pas certaines garanties en termes de playmaking ou de shoot extérieur. En plus y a la possibilité que certains restent encore un an à l'université ^^

            Giles first pick j'y crois pas. Tatum pourquoi pas, y a aussi Josh Jackson qui est cité, mais j'lai jamais vu jouer. Dans le top 10 pourrait aussi se glisser un 4 comme Hartenstein, Makkanen ou Rabb aussi.

          • Splashbros dit :

            Markkanen et Rabb sont de probables top 10 ouais. Par contre sur tous les joueurs dont on parle il est très peu probable que l'un d'eux ne se présente pas à la Draft.

  • Carlosss dit :

    On avait cru qu'ils seraient courts avec les absences sur la distance, ça n'a jamais été le cas mais franchement, personne n'aurait pu imaginer un truc pareil…
    Frank Ntilikina a fait quelque chose que l'on voit rarement avec un gamin de son âge, cette maturité, ces choix de shoot, tu vois vraiment le cap qu'il a franchi avec la SIG..
    Mais là, il a tout simplement été magique, on voit surtout la confiance qu'il a pris depuis le dernier U18 en Grèce ou il avait tendance à se prendre pour Ray Allen..
    Il vieillit bien, il ne faut pas qu'il songe à se barrer trop tôt, mais comme dit dans la fafiot, et même si c'est une vanne " Trente franchises NBA étaient prêtes à lui faire un chèque à sa sortie du terrain"…
    Il a une vrai intelligence de jeu, ça va avec sa maturité, il suffit de l'écouter causer, il a 18 piges mais posé comme un gars de 26..
    Il a subjugué du monde ce soir, on avait déjà tendance à en faire des tonnes sur lui avec la SIG, rien n'est menti, il sera grand ce gars…
    Très bien résume, beaucoup de ceux qui ont vu le match se retrouveront dans ce papier…

  • Xavito04 dit :

    BRAVO AUX BLEUETS, JOUEURS ET STAFF !!!

    Ntilikina : un monstre, le meilleur meneur vu en équipe de France jeunes depuis Parker !

    Doumbouya : une pépite ! Je ne peux m'empêcher d'avoir des doutes sur son âge. S'il va réellement avoir 16 ans demain, on a affaire à un phénomène athlétique genre James ou Antetokoumpo (d'après un test osseux, Sekou devrait approcher les 2m10 en fin de croissance). Sa dextérité est incroyable. Je lui souhaite d'être bien entouré pour rester concentré sur sa progression.

    Mokoka : notre meilleur défenseur ! Un Dioumassi 2.0, un combo guard type Bokolo. S'il veut toutefois devenir autre chose qu'un role player pour l'EDF, il doit continuer à travailler son tir.

    Tchouaffe : un vrai capitaine, d'une grande stabilité émotionnelle. Appliqué en défense, investi aux rebonds, il a aussi un vrai "bras" à 3 points. Il progresse plus lentement que les joueurs précités. Outre épurer son jeu des nombreuses balles perdues sur des "marcher" ou "portée de balle", il doit travailler son dribble, son drive, et son premier pas, sinon la NBA risque d'être un rêve inaccessible.

    Vauthier : une belle surprise, un pivot de 2m10 appliqué, intelligent dans son placement, présent au rebond offensif. Pas suffisamment athlétique pour la NBA, mais il peut viser une belle carrière en Europe.

    Février : une déception sur ce tournoi, pas sur son investissement, irréprochable, mais un stretch four en manque de confiance sur son tir, ça a du mal à peser sur le jeu. Peut devenir un joueur de top niveau européen.

    N'Doye : beau prospect, pour faire simple, c'est Ntilikina sans shoot fiable. Il doit s'inspirer d'un jeu à la "Shaun Livingston".

    Diawara : une autre belle surprise, ailier de 2m05 qui semble avoir encore une très grande marge de progression.

    Woghiren : un prospect au poste de pivot, grand, athlétique et défensif (genre au même âge Bangaly Fofana ou dans une moindre mesure Gobert), il a joué tous les matchs, typiquement le genre de pivot qui devrait être davantage responsabilisé en U20.

    Desseignet-Vergiat-Rambault : Rambault était champion d’Europe cadet en 2014 (oublié dans l'article). 3 joueurs sérieux avec une bonne mentalité, capables de faire un carrière professionnelle en Pro A ou ProB. Dans l'absolu, à remplacer par Ona Embo, Tillie et Hoard, pour constituer au mondial U19 une dream team à la française, mais j'ai bien peur que ce soit sans Ntilikina qui risque d'être forfait pour cause de préparation à la draft…

    Encore un grand bravo à l'Equipe de France !

  • NBAers_France dit :

    Bravo les gars. Ça fait bien plaisir.

    #Ensemble

  • IVERSONY42 dit :

    Thibaud Desseignet est déjà professionnel en pro B à Bourg en Bresse, où il est meneur N°2. Et en effet pour le connaitre un petit peu, c'est un gamin avec une super mentalité. Un ex choralien comme Thimothée Vergiat d'ailleurs 😀

  • Rhumier dit :

    Cette génération a de sacrée phénomène

  • basketuser dit :

    Félicitations à eux :))