Etranger Euroleague Europe Livenews

Misko Raznatovic : « Teodosic et Bogdanovic doivent aller en NBA »

Interrogé par sportklub.rs, Misko Raznatovic, le président de l’agence Beobasket s’est exprimé sur le futur de Milos Teodosic et Bogdan Bogdanovic, deux joueurs serbes qu’il ne représente pas mais qui, selon lui, doivent aller en NBA.

« Teodosic et Bogdanovic doivent aller en NBA. Ce serait logique. Vont-ils y aller, ça je ne sais pas, je ne m’occupe pas de leur carrière mais je pense qu’ils ont joué assez longtemps en Europe, ils ont accompli beaucoup de choses ici et c’est le moment pour eux de tenter leur chance en NBA. En réalité, pour Teodosic, c’est sa dernière chance. Avec l’augmentation des prix des contrats, de nouveaux spots vont se libérer et je ne serai pas surpris si même Nemanja Nedovic faisait son retour en NBA.

Quand on lui demande quels autres joueurs pourraient faire le grand saut vers les Etats-Unis il indique que plusieurs Serbes sont susceptibles de partir prochainement.

« Dejan Musli a aussi des chances de partir. L’année dernière il était bon en Espagne, aujourd’hui il joue dans une meilleure équipe qui est Malaga. C’est un jeune, il est grand et croyez-moi, ses performances actuelles sont bien meilleures que celles d’Aron Baynes quand il était à Ljubljana, avant de partir en NBA. Les contacts avec les Spurs sont très réguliers et avancés, ils suivent de près le développement de Nemanja Dangubic. Marko Guduric a également un futur en NBA, mais je ne pense pas que ça sera pour la saison prochaine. »

Autre génie du basket européen, Vassilis Spanoulis était, selon Raznatovic, trop pressé de faire ses débuts en NBA.

« Par exemple, Spanoulis ne voulait pas attendre. Il est allé en NBA après la Coupe du Monde 2006, compétition dans laquelle il avait « détruit » Chris Paul. La Grèce a battu les USA et Spanoulis est arrivé aux Etats-Unis avec une attitude de tueur: « Je suis un bon joueur, je dois jouer ». Il a prouvé aux entraînements mais la NBA a ses propres règles, vous devez être habitué à cette ligue. Il n’a pas beaucoup joué, il n’a pas voulu rester une année de plus et il est rentré en Europe. Ça a aussi eu des bons côtés puisqu’il a tout gagné plusieurs fois avec l’Olympiakos mais nous ne saurons jamais si, à l’heure actuelle, une équipe aurait pu lui offrir un contrat de cinq ans pour 80 millions de Dollars. S’il avait persisté en NBA, je suis sur qu’il l’aurait obtenu. »

Photo : Euroleague

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *