FFBB Livenews

Coupe de France : La légende de Nanterre continue

 

Nanterre 92 est une machine infernale pour tout ce qui concerne les shoots à plus de 6,75m. Malgré toute sa bonne volonté, Le Mans Sarthe Basket n’y a pas résisté (96-79). Les Verts ont empilé 19 paniers bonifiés sur 36 tentatives. C’est la deuxième Coupe de France gagnée par Pascal Donnadieu et sa bande après cellle de 2014.

Nanterre 92 a tout de suite mis Le Mans au parfum: la manche aller de la finale de FIBA Europe Cup était parfaitement digérée. Intenses, les Nanterriens utilisaient de suite leur arme favorite, le shoot à trois-points. Hugo Invernizzi, boom! Chris Warren, deux fois, boom! Heiko Schaffartzik, boom! De nouveau Hugo Invernizzi, boom et re-boom! Dans ces moments-là, la ligne pourrait être à huit mètres, ça ne changerait pas grand chose.

Le relevé statistique après dix minutes faisait ainsi état de cinq paniers à trois-points du côté des Verts. Mais un moment relégué à dix points (4-14), le MSB avait raccroché les wagons (19-23) notamment grâce à son meneur américain Giordan Watson en feu (12 points à 5/5) comme rarement cette saison.

Les cartes étaient alors redistribuées. Le MSB n’était pas cette équipe morose de la saison régulière trop souvent baffée y compris sur ses propres terres. Les Manceaux avaient à coeur de ne pas faire chou blanc sur toute la ligne. L’égalité survenait à 29 et à 5’24 de la fin de la première mi-temps.

Comment Nanterre se redonnait de l’air? Par des trois-points de Heiko Schaffartzik, deux fois, de Spencer Butterfield et -enfin- de Mykal Riley, bien sûr. L’écart était de nouveau sensible à la mi-temps (47-40) malgré sa consistance du rebond manceau (19 à 14).

Heiko Schaffartzik est le proprio de l’Arena

Et c’était reparti après le break. Première attaque, Hugo Invernizzi à trois-points. Et puis deux fois, Heiko Schaffartzik pas longtemps après. Vous avez beau être prévenu, revoir des dizaines de fois les vidéos, préparer votre défense avec minutie aux entraînements, c’est implacable. En trois-minutes, l’eau commençait à s’infiltrer dans les soutes du MSB (58-43). A chaque fois que les Manceaux tentaient de remonter le courant, un bras nanterrien leur donnait un nouveau coup de massue sur la tête.

Heiko Schaffartzik (24 points avec un fabuleux 8/11 à trois-points) est définitivement devenu propriétaire de l’AccorHôtel Arena. Double vainqueur du tir à trois points du All-Star Game, l’Allemand a fait preuve ce soir de la même aisance avec une opposition en face tant il shoote loin et vite. Les 15 207 spectateurs présents dans l’Aréna lui ont réservé l’ovation méritée lorsqu’il a reçu le trophée de MVP. Sans oublier que le meneur Chris Warren (26 points, 36 d’évaluation) a été lui aussi fan-tas-ti-que.

Cela fait 90 ans que le club existe, 40 ans que Jean Donnadieu est son président, 30 ans que son fils Pascal est l’entraîneur et 10 ans que la JSF rebaptisée en cours de route Nanterre 92 est sur un nuage. Il faudra que l’Elan Chalon soit bigrement costaud pour empêcher les Franciliens de doubler le butin mardi chez eux en finale de la FIBA Europe Cup.

La boxscore est ici.

Photo: FIBA Europe

 

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *