Livenews

Trophée du Futur : le SLUC Nancy sacré pour la deuxième fois, Enzo Goudou-Sinha MVP

Opposé à Cholet en finale du Trophée du Futur, le SLUC Nancy l’a emporté 67-58 et s’est adjugé son deuxième titre après 2011.

Ils étaient les grands favoris de ce Trophée du Futur après n’avoir perdu qu’un seul match lors de la saison régulière. Ce week-end à Limoges, les jeunes Nancéiens ont tenu leur rang. Les joueurs de Pierre Verdière se sont défaits cette après-midi de Cholet en finale (67-58). Avec respectivement 20 et 19 points, Enzo Goudou-Sinha (qui a été désigné MVP) et Williams Narace ont été les principaux artisans de ce succès. Corentin Lopez est le meilleur marqueur du club des Mauges lors de cette finale avec 14 points.

Désormais, Pierre Verdière va devoir s’atteler à une nouvelle mission : celle de ramener le SLUC en Pro A puisqu’il vient d’être nommé adjoint de Gregor Beugnot pour la saison prochaine.

La boxscore est ici.

 

 

Crédit photo : Sébastien Grasset

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • coutournant dit :

    Amplement mérité !

    Cholet a sorti une grosse défense avec un un Ndoye très agressif mais ce ne fut pas suffisant. Ce dernier devrait intégrer les pros ainsi que Poirier, mais CB pourraient bien revenir très forts dès l'an prochain avec Killian Hayes en nouvelle pépite, et Woghiren le 7 pieds prometteur en grosse progression sur la fin de saison.

    Coté SLUC Goudou-Sinha fait un match de taulier, très sûr balle en main malgré la pression adverse. Narace également très costaud. Ces deux là doivent naturellement avoir une place dans la rotation l'an prochain, je vois bien Narace titulaire, il peut jouer 3, 4 voire 5 avec son physique de déménageur (2m03) face aux petits intérieurs de Pro B. Goudou-Sinha en relais d'un US, ça le ferait très bien.
    Chery est plus limité mais il peut faire le sale boulot et il a le profil type d'intérieur de Pro B : un petit 2m mais athlétique et avec beaucoup d'activité. Vautier peut faire le nombre au bout du banc, il doit encore se développer physiquement même si techniquement et en termes d'intelligence de jeu il est déja très évolué.
    Gbetkom, Pota, Granvorka et Flosse ont été plus anecdotiques mais quand même quelques qualités individuelles et un certain potentiel, ils ont été essentiel pour le collectif.